La valse des polyphénols

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 23/12/2003 - 00h00
-A +A

PUB

Et le cidre ?

Pour Sylvain Guyot (INRA, Le Rheu, France), le cidre est un autre breuvage qui mérite d'être reconnu comme une source non négligeable de polyphénols : jusqu'à 3 g par litre pour certaines variétés. A titre d'activité antioxydante, c'est même parfois beaucoup plus élevé que celle du vin rouge…

Bronzage végétal ?

La plante fabrique des flavonoïdes pour se protéger de l'oxydation. Les rayons du soleil stimulent cette réaction, si bien que l'ensoleillement augmente les teneurs en flavonoïdes des végétaux, surtout dans les parties les plus exposées. Pour le brocoli, Gunnar Bengtsson (Norwegian Food Research Institute) a montré que la teneur en flavonoïdes est significativement plus élevée dans les bouquets que dans les tiges, alors que c'est le contraire pour la vitamine C (fragile à la lumière et à la chaleur). Résistants, les flavonoïdes le sont plus que la vitamine C, mais tous deux voient leur contenu affecté par la cuisson à grande eau.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 23/12/2003 - 00h00 1st International Conference on Polyphenols and Health organisée par l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), 18-21 novembre 2003, Vichy (France).
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB