Je me réveille fatigué(e)... Que faire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/02/2017 - 16h05
-A +A

Se réveiller fatigué(e), ce n’est pas normal.

Il faut en rechercher la cause pour mettre fin à ce phénomène en adoptant la ou les stratégies adaptées.

Petit tour d’horizon des causes possibles d’une fatigue au réveil

 

PUB

Réveil fatigué ? Et si c’était une erreur d’hygiène de vie ?

Si ponctuellement, vous vous réveillez fatigué(e), il s’agit probablement d’une erreur de mode de vie, à commencer par un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité.

Des activités trop importantes et un rythme de vie très élevé se traduisent forcément par des journées fatigantes qui nécessitent au moins ponctuellement davantage de temps de sommeil et qui expliquent que l’on soit encore fatigué au réveil.

Votre travail est peut-être particulièrement stressant en ce moment, expliquant vos insomnies, vos difficultés d’endormissement et/ou vos réveils matinaux précoces. Si c’est le cas, des méthodes de relaxation peuvent vous aider.

Dans tous les cas, revoyez vos habitudes et améliorez-les. Un adulte doit dormir en moyenne 7 heures par nuit et dans de bonnes conditions (literie, température, taux d’humidité, absence de source lumineuse, de bruit…).

Par ailleurs, votre rituel du coucher est-il correct ? Pas d’excitation en soirée, de travail sur ordinateur dans son lit, d’endormissement devant la télé, etc.

Attention également aux erreurs alimentaires (dîners trop riches et trop copieux) qui entravent la digestion, et à l’alcool qui peut faciliter l’endormissement mais qui déstructure ensuite le sommeil.

Une toux nocturne ou des ronflements peuvent aussi perturber votre sommeil. Parlez-en à votre médecin (reflux gastro-œsophagien, apnées du sommeil…).

Pour mieux dormir enfin, pour améliorer votre forme physique et psychologique, pratiquez régulièrement une activité physique, mais pas en soirée !

En bref, si vos réveils fatigués sont ponctuels et qu’ils trouvent une explication, ce n’est pas grave. Explorez votre hygiène de vie afin de l’améliorer et de retrouver la forme.

Vous vous réveillez fatigué(e) ? Et si c’était une dépression ?

Une autre grande cause des réveils fatigués est la dépression. Mais dans ce cas, la fatigue ressentie dès le réveil n’est pas ponctuelle, mais permanente depuis plusieurs semaines.

Autrement dit, si vous vous réveillez fatigué(e) tous les jours, toute la semaine, pendant plusieurs semaines de suite, et que parallèlement vous présentez d’autres symptômes typiques de la dépression (ci-dessous), il faut penser à l’éventualité d’une dépression et consulter sans délai son médecin.

La dépression est une vraie maladie qui nécessite un traitement.

Les symptômes de la dépression (souvent présents tous les jours et toute la journée) :

  • Tristesse.
     
  • Perte de l’aptitude au plaisir, même pour les activités habituellement plaisantes et intéressantes.
     
  • Dévalorisation de soi, culpabilité.
     
  • Troubles du sommeil.
     
  • Ralentissement ou inversement agitation.
     
  • Perte d’appétit avec perte de poids ou inversement augmentation de l’appétit avec gain de poids.
     
  • Difficultés de concentration, indécision.
     
  • Fatigue, perte d’énergie.
     
  • Idées suicidaires.

Se réveiller fatigué(e) systématiquement tous les jours pendant plusieurs semaines, ce n’est pas normal. Si une tristesse et une absence de plaisir complètent ce tableau, il peut s’agir d’une dépression.

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/12/2012 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 21/02/2017 - 16h05

Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, http://www.info-depression.fr/.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Contre la fatigue, des trucs et des menus Publié le 21/02/2017 - 16h03

Qu'y a-t-il de pire que d'aborder la rentrée, fatigué(e) et sans aucun tonus ? Si vous avez l'impression d'avoir déjà besoin de vacances, adoptez des stratégies pour lutter contre la fatigue qui s'installe et retrouver forme et énergie.

L'âge diminue le nombre de rêves Mis à jour le 22/06/2009 - 00h00

Avec l'âge, le sommeil évolue et finit par présenter de nombreuses caractéristiques qui le distinguent du sommeil des plus jeunes. On retiendra facilement qu'avec l'âge, on rêve de moins en moins, mais il existe bien d'autres différences.

Sommeil : la régularité, ça compte ! Publié le 20/11/2015 - 12h23

Rattraper le week-end les heures de sommeil qui vous manquent dans la semaine n’est pas suffisant pour rester en bonne santé. Quand votre vie quotidienne ne vous permet pas les heures de sommeil dont votre corps a besoin, les conséquences sur la sant...

Plus d'articles