Détatouage : comment s'y prend-on ?

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 24/10/2006 - 00h00
-A +A

PUB

Indications et limites du laser Q Switch

Le laser Q Switch est particulièrement efficace pour les tatouages de couleurs foncées (noir, bleu, marron, vert foncé). Les tatouages multicolores comportant par exemple du rose et du jaune nécessitent parfois un traitement complémentaire au laser CO2 ou Erbium.
Certaines localisations sont plus difficiles à traiter que d'autres, comme par exemple les tatouages cosmétiques du bord des lèvres ou des sourcils.
La couleur de la peau intervient aussi dans la qualité du résultat. Il existe un risque de dépigmentation définitive ou de cicatrice sur les peaux noires et asiatiques.

Le détatouage en pratique

Plusieurs séances sont nécessaires, allant de 3 à 15. Leur nombre dépend essentiellement de la profondeur de l'encre et de sa densité.
L'intervalle minimum entre deux séances est de deux mois, temps nécessaire à l'organisme pour évacuer les fragments pigmentaires.
Sur les peaux à risques, un test sur une zone limitée est indispensable.
Durant les séances, le médecin et le patient se protègent les yeux avec des protections adaptées.
Le coût d'une séance dépend de la surface traitée : entre 100 et 150 euros environ. Il est donc préférable de demander un devis avant de débuter le traitement.

Dans tous les cas, il faut consulter un dermatologue. Et le traitement par laser doit être réalisé par un dermatologue formé à l'utilisation des lasers.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 24/10/2006 - 00h00 Guide médical détatouage, www.guidemedicaldetatouage.com.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB