Le syndrome de l'intestin irritable détectable dans le cerveau

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/08/2010 - 00h00
-A +A

Les spécialistes soupçonnent depuis longtemps que l'explication du syndrome de l'intestin irritable est à rechercher dans la relation entre les intestins et le cerveau. Une étude récente vient de faire un pas dans cette direction.

PUB

Le cerveau des personnes qui souffrent d'intestin irritable est différent


Le syndrome de l'intestin irritable, c'est dans la tête? Ceux qui en souffrent réfutent avec énergie cette supposition, qui porte avec elle l'idée que c'est une maladie "psychologique", liée uniquement au stress. Et pourtant, cette étude nouvelle publiée prouve à la fois que cette maladie a bien des causes organiques, et que celles-ci se trouvent du côté du cerveau. D'autres travaux allaient déjà dans ce sens, mais on voit ici la première étude de grande valeur scientifique qui confirme cette information. Les chercheurs ont comparé l'anatomie des cerveaux de personnes qui souffrent d'intestin irritable (SII) et celle de personnes qui n'ont pas ce problème, et on découvert des différences anatomiques réelles. Chez les personnes souffrant de SII, certaines zones du cerveau responsables sont plus importantes, et d'autres en revanche sont diminuées. Ces différences demeurent même quand on élimine les modification du cerveau qui sont en rapport avec la dépression ou l'anxiété, plus fréquentes chez les personnes souffrant de SII.

Quelles conclusions en tirer sur le SII?


Les chercheurs tirent de cette étude plusieurs conclusions. La première et peut-être la plus importante, c'est que l'intestin irritable a bien des cause organiques, et qu'il n'est donc pas uniquement psychologique, ou un symptôme de stress. Ensuite, la théorie qui veut que le syndrome de l'intestin irritable est une maladie liée au lien entre cerveau et intestin se renforce. Le problème ne se situe donc pas dans le fonctionnement de l'intestin lui-même, mais dans la perception par le cerveau de ce qui se passe dans l'intestin. Enfin, ces travaux placent le SII dans la catégorie des maladies de la douleur, à laquelle appartiennent aussi la migraine par exemple, puisque certaines modifications du cerveau étaient communes avec ces maladies.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/08/2010 - 00h00 Gastroenterology, juillet 2010. Communiqué de presse, University of California.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Santé: est-ce que tout vient du ventre? Publié le 01/02/2013 - 18h10

On dit parfois que " tout vient du ventre ". C'est exagéré, mais il est vrai que notre intestin a un grand impact sur notre santé . Même s’il n’a pas encore livré tous ses secrets, on sait aujourd’hui que notre tube digestif est doté d’un système ner...

Plus d'articles