Le sport au secours des scolioses

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/06/2014 - 16h49
-A +A

Les petites scolioses sont extrêmement fréquentes au cours de la croissance, surtout lors de la poussée pubertaire.

On ne le sait pas forcément, mais le sport peut aider la colonne à retrouver une plus grande rectitude.

PUB

La scoliose, une atteinte du dos fréquente

Les scolioses, déviations de la colonne vertébrale vers la gauche ou vers la droite, concernent environ 7% des adolescents.

Dans la plupart des cas, il n'y pas lieu de s'inquiéter. Les vertèbres se remettront d'aplomb avec le temps. On conseillera seulement de faire un peu de sport pour renforcer les muscles érecteurs de la colonne vertébrale.

Peu importe la discipline. Autrefois, on déconseillait les exercices asymétriques comme le tennis ou le hockey. Aujourd'hui, on est revenu de ces anciens préjugés. Car une scoliose n'est pour ainsi dire jamais la conséquence d'un geste ou d'une attitude particulière comme on le croyait précédemment.

Scoliose : le dos déformé en trois dimensions

On parle de scoliose quand le rachis se déforme dans les trois plans de l'espace. Les vertèbres ne sont plus alignées verticalement les unes sur les autres. Elles filent sur le côté et s'engagent en outre dans un mouvement de rotation. A la longue, cela risque de poser de graves problèmes de santé : usures discales, difficultés respiratoires et formation d'une "bosse" qui dessine au fil du temps une silhouette à la Quasimodo. Aujourd'hui, des malformations aussi spectaculaires sont devenues très rares, grâce notamment aux progrès en matière de dépistage.

Ainsi, une simple prise de sang suffit à donner des indications très précieuses sur les déviations à venir (dosage de la calmoduline) et sur la croissance (phosphatases alcalines). On peut alors décider de l'opportunité d'une thérapie sur base d'informations de plus en plus précises. Pour les cas les plus préoccupants, on peut recourir à différents traitements comme l'opération (rare) ou la pose d'un corset (plus fréquent).

Ceci dit, il reste une part de mystère face à cette spectaculaire régression des scolioses.

Est-ce une question d'alimentation ? De mode de vie ? Toutes les pistes sont explorées. Même la correction systématique des problèmes de vision par le port de lunettes ou de lentilles de contact a été évoquée comme explication. Il semble en effet que la mauvaise orientation de la colonne puisse parfois trouver son origine dans un désaccord entre les informations visuelles et vestibulaires (en provenance de l'oreille interne). Cela expliquerait notamment pourquoi les malvoyants font beaucoup plus de scolioses que la moyenne, alors que les aveugles de naissance n'en font quasiment jamais.

Initialement publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 24/08/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/06/2014 - 16h49
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Repérer et prendre en charge une scoliose chez l'adolescent Publié le 30/11/2015 - 16h24

La scoliose concerne près de 2% des adolescents, et est souvent sans gravité. Mais encore faut-il la reconnaître pour éliminer l'hypothèse d'une maladie sous-jacente, et prévenir les conséquences potentielles... Quels sont les signes de la scoliose ?...

Scoliose : quelles conséquences à l'âge adulte ? Publié le 22/09/2015 - 16h30

La scoliose désigne une déformation de la colonne vertébrale . Elle peut être acquise à l'âge adulte, par exemple en raison d'une tumeur ou d'un traumatisme. Sinon, elle se développe classiquement dans l'enfance, progresse durant l'adolescence et ent...

Quel sport contre la scoliose ? Publié le 22/03/2016 - 17h01

L'empilement d'osselets qui nous sert de colonne vertébrale hésite souvent sur la direction à prendre... Et c'est la scoliose, une déviation de la colonne vers la gauche ou vers la droite. Le sport peut alors lui servir de tuteur. A condition de bien...

Plus d'articles