Marion Garteiser, journaliste santé

Soins palliatifs et cancer, pour une plus grande durée de vie

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/11/2016 - 10h57
-A +A

Les soins palliatifs ne sont pas seulement des soins de fin de vie.

Administrés tôt, ils augmentent l'espérance de vie des personnes souffrant de cancer.

Les soins palliatifs ne sont pas ce que vous croyez

Nous faisons une grande injustice aux soins palliatifs en les confondant avec les soins de fin de vie.

En effet, l'expression 'soins palliatifs' désigne simplement l'ensemble des stratégies médicales qui vont être mises en place dans le but de soigner des symptômes, sans s'inquiéter de la maladie elle-même.

Il est donc vrai que les soins palliatifs ne guérissent de rien; mais ils améliorent grandement le confort de vie, et c'est loin d'être secondaire.

L'aspect le plus connu des soins palliatifs est la prise en charge de la douleur, mais il n'y a pas que ça. Ils comportent aussi, par exemple :

  • Un accompagnement psychologique régulier.

  • La prévention de troubles secondaires liés à la maladie ou à son traitement : escarres à cause d'un séjour trop long au lit, nausées et vomissements, etc.

Les soins palliatifs augmentent l'espérance de vie

En conséquence, les soins palliatifs n'ont pas pour seul effet d'améliorer la qualité de vie des malades incurables. Ils augmentent aussi leur espérance de vie. Une étude publiée dans le très prestigieux New England Journal of Medicine a en effet montré qu'une stratégie de soins palliatifs mise en place tôt après le diagnostic a pour effet d'augmenter la durée de vie de patients atteints d'un cancer du poumon avancé.

Les patients qui bénéficiaient de soins palliatifs vivaient en moyenne deux mois de plus que ceux qui n'en avaient pas. De manière moins surprenante, ces patients avaient aussi une qualité de vie nettement améliorée, et étaient 50% moins susceptibles de souffrir de dépression.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/08/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/11/2016 - 10h57

Temel, J.S. et al., New England Journal of Medicine, août 2010: 2010;363:733-42.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Hermance

Depuis bientôt une semaine je cherche des réponses au soins palliatifs, j'avoue que le vôtre répond à une partie de mes questions et me laisse un peu d'espoir sur le temps qu'il peut nous rester à vivre auprès du malade.
Merci beaucou

PUB
A lire aussi
Plus d'articles