Ronflements : la fin du cauchemar !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/02/2014 - 13h36
-A +A

PUB

La radiofréquence, solution récente et opérante contre le ronflement

Traitement efficace dans 80% des cas, la radiofréquence présente l'avantage d'être peu douloureuse.

"La gène occasionnée ne dure que quelques jours et s'apparente à une douleur de type pharyngite", précise le spécialiste.

Réalisée sous anesthésie locale ou générale, l'intervention se limite en effet à l'introduction d'une sonde munie d'une fine aiguille à différents endroits du voile du palais. Cette sonde diffuse une énergie à basse température qui rétracte et réduit le volume des tissus, ce qui diminue sensiblement et durablement les ronflements.

"Plusieurs séances peuvent être nécessaires avant d'obtenir un résultat optimal. Si nécessaire, ce traitement peut également être effectué au niveau de la base de la langue et du nez."

L'implant contre le ronflement : coûteux mais efficace

L'introduction de petits implants dans le voile du palais pour le rigidifier et l'empêcher de vibrer est une autre technique récente et tout aussi efficace.

Là encore, la douleur post-opératoire est peu importante.

Le hic : le coût de ces deux nouveaux traitements.

Car si l'INAMI intervient, elle ne rembourse pas tous les frais. Un sommeil véritablement réparateur et le bonheur que vous procurerez à celui/celle qui partage votre lit sont à ce prix !

Initialement publié par Aurélie Bastin, Journaliste santé le 09/11/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/02/2014 - 13h36

Merci au Dr Philippe Rombaux, ORL aux Cliniques Universitaires Saint-Luc.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB