Quels soins anti-âge à 20 ans, 40 ans ou 60 ans ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/05/2016 - 11h24
-A +A

PUB

Quels soins à 40 ans ?

Les rides s’accentuent et touchent aussi le bas du visage (nez, commissures des lèvres, cou). Les rides d’expressions commencent à se creuser. Le relâchement cutané s’installe vers 45 ans, la peau devenant plus fine et moins élastique.

La crème anti-âge s’impose le matin, voire aussi le soir avec une crème anti-âge de nuit.

Vous pouvez débuter le sérum, deux fois plus concentré, à choisir dans la même gamme que votre crème anti-âge, sous forme de cure (printemps et automne ou après une période de fatigue) ou en continu selon l’état de la peau.

Le bon réflexe : choisir une crème de jour anti-UV.

 

Quels soins à 50 ans ?

Avec la ménopause, la peau change de texture, elle s’amincit et produit moins de sébum. La peau devient plus sèche, tandis que le renouvellement cellulaire ralentit. C’est aussi le moment où apparaissent les tâches pigmentaires.

Il faut passer au soin anti-âge spécial « peau mature », dont la texture, plus riche, est adaptée à ce type de peau.

En cas de nombreuses taches, on peut choisir un soin plus orienté « anti-taches ». Bien entendu, le sérum reste un atout, tout comme le contour des yeux.

Crème anti-âge ou antirides ? Alors que les antirides s’attaquent uniquement aux rides installées, l’anti-âge agit en prévention globale, à la fois sur les rides, le relâchement cutané, l’hydratation, les tâches, l’éclat, etc. Il accélère le renouvellement cellulaire, répare les altérations sur l’ADN, stimule la synthèse de collagène, d’élastine, lisse la surface de la peau, etc.

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 23/04/2013 - 12h03 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/05/2016 - 11h24

Nadine Pomarede, « Anti-rides mode d’emploi », Editions Marabout. Nicolas Perricone, « Le programme anti-rides », Editions Michel Lafon. Catherine de Goursac, « La médecine anti-âge », Editions Ellebore.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB