Mal aux pieds : tour d'horizon des affections qui les menacent !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/02/2017 - 11h00
-A +A

Nos pieds ne bénéficient pas de toute l'attention qu'ils méritent.

Ce sont pourtant eux qui nous portent sur les quelque 100 000 à 180 000 km que nous parcourons au cours de notre vie !

Ampoules, mycoses, callosités, mycoses : qu'est-ce qui fait du mal à nos pieds ?

PUB

Bon pied, bon oeil

Les pieds sont une des parties de notre corps que nous négligeons le plus.

Nous avons bien trop souvent tendance à cacher leurs petits bobos au fin fond de nos chaussettes ou de nos chaussures, alors qu'ils peuvent entraîner à long terme des problèmes médicaux graves pouvant devenir invalidants dans bien des cas.

Savez-vous que nous faisons de 10 000 à 17 000 pas par jour ?
Des pieds en bonne santé sont le secret d'une bonne mobilité.

Une personne qui bouge - sans pour autant être un sportif de haut niveau - vivra plus longtemps et plus heureuse.
Mais, quand nos pieds sont douloureux, il devient plus difficile de profiter de la vie.

Mal au pied : les affections mineures

  • Ampoule :
    C'est une petite tuméfaction sous l'épiderme, pleine de liquide et due à des frottements trop prolongés (avec vos chaussures neuves par exemple).
  • Callosités (durillon, d'un oignon ou d'un cor).

    Le durillon se trouve en général sur l'avant de la plante du pied, l'oignon sur le côté. Ce sont des épaississements de la couche de cellules mortes de la peau, la couche cornée, qui se forment en réaction à des pressions ou frottements répétés (en cause généralement, les chaussures).

    Un cor au pied est plus petit et peut être douloureux quand il atteint les nerfs sensitifs dans la profondeur du derme.
    Il peut être dur ou, plus rarement, mou.
    Le cor dur forme une croûte en son centre. Le cor mou situé entre deux orteils est aussi appelé "oeil de perdrix".
  • Fissures et crevasses :
    Une fissure, voire une crevasse, peut se former à la suite d'une callosité, souvent au niveau du talon. Il existe un danger d'infection.
  • Verrues :
    Une verrue est une excroissance cutanée.
    C'est un virus qui cause la prolifération incontrôlée des cellules cutanées.
    La guérison est souvent spontanée.
    Un traitement est toutefois recommandé à cause du risque de contamination à d'autres parties du corps ou à d'autres personnes (merci la piscine !).
  • Ongle incarné :
    Les coins d'un ongle peuvent, en poussant, pénétrer dans la chair voisine.
    Il en résulte une inflammation douloureuse, un gonflement rougeâtre, voire une infection purulente.

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 29/07/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/02/2017 - 11h00

Médi-Sphère 191, 3 avril 2002.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Mycose des ongles: ne marchez pas pieds nus Mis à jour le 10/05/2010 - 00h00

Les mycoses sont des champignons susceptibles d'infecter la peau. Mais ils peuvent aussi toucher les ongles , particulièrement les ongles des pieds : c'est l'onychomycose . Difficile à traiter, mieux vaut donc l'éviter en respectant quelques règles d...

Mycoses de la peau : les pièges de l'été Publié le 29/07/2013 - 14h31

Les mycoses cutanées, provoquées par des champignons microscopiques, sont le plus souvent bénignes bien que gênantes, tant sur le plan esthétique que par les démangeaisons qu'elles entraînent. Les mycoses peuvent toucher toutes les parties du corps,...

Sauvez vos pieds, changez de chaussures! Mis à jour le 03/06/2008 - 00h00

Nos pieds n'en finissent pas de nous porter. A l'extrémité de notre vie, ils nous ont permis de parcourir entre 100.000 et 180.000 km… Autrement dit, il faut les ménager. Or plus de 80% des femmes déclarent avoir des problèmes de pied: callosités, sé...

Plus d'articles