Diabète : des mécanismes alimentaires mis à jour

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/11/2014 - 15h23
-A +A

L'influence de notre alimentation sur le risque de développer un diabète ou un surpoids est aujourd'hui une évidence. Mais pour quelle raison ?

On connaît aujourd'hui les liens entre le diabète et une alimentation trop riche en graisses….

PUB

Diabète, poids et alimentation : l'intestin dans la ligne de mire

Le diabète (de type 2) est presque exclusivement le résultat d'un surpoids ou d'une obésité.
En corollaire, la prise de poids est, elle, souvent associée à une alimentation trop calorique et trop grasse.

L'obésité et le diabète de type 2 sont liés à une résistance à l'insuline, l'hormone qui fait baisser le taux de sucre dans le sang après le repas. Mais dans les deux maladies, on observe également une élévation de certains phénomènes inflammatoires.
Certains cehrcheurs se sont donc intéressés à des facteurs qui, dans l'intestin, pourraient provoquer l'apparition d'une inflammation favorable au développement d'une obésité et d'un diabète.

Au cours de leur recherche, ils ont identifié que certaines bactéries de l'intestin produisaient une toxine, qui entraîne un phénomène inflammatoire. Or, une alimentation riche en graisses chez le rongeur augmente la production de cette toxine, élévation qui favorise le développement d'une obésité et d'un diabète.

Mieux encore, lorsque l'on stoppe la réaction inflammatoire déclenchée par la toxine, on empêche la prise de poids ou l'apparition d'un diabète, même si l'alimentation est riche en graisses !

Pas encore de traitements

Cette découverte a fait grand bruit, car elle ouvre de nouvelles perspectives dans la recherche d'un médicament ou d'un régime efficaces contre l'obésité et le diabète de type 2.

Pour faire simple, une alimentation trop grasse modifie la flore intestinale et augmente la production de certaines toxines spécifiques. L'organisme génère ensuite des phénomènes inflammatoires. La toxine doit donc être contrée pour prévenir l'obésité.

Malheureusement, on n'a toujours pas trouvé le moyen de modifier la flore intestinale pour réduire sa capacité à produire ce genre de toxines. Régime alimentaire ? Supplémentation en probiotiques ou prébiotiques ? On parle aussi de plus en plus aujourd'hui des greffes de selles ou transplantations fécales... En tout cas l'importance de la santé de l'intestin dans le diabète et le surpoids ne fait plus de doute, et les recherches sont en cours.

Initialement publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 12/06/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/11/2014 - 15h23

Source : Cani PD et al. Diabetes 2007; Apr 24

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le diabète de type 2 est une maladie évitable Publié le 09/11/2015 - 16h40

Dans 90% des cas, il est possible d'éviter la survenue d'un diabète de type 2 . Le mode de vie joue un rôle majeur dans l'apparition de cette maladie de civilisation en croissance. La prévention du diabète de type 2 serait réalisable dès l'enfance gr...

Interview : Comment prévenir le diabète ? Mis à jour le 09/09/2003 - 00h00

Face à la montée galopante du diabète , les médecins s'évertuent à démontrer la possibilité de prévenir cette affection. De facon pratique, comment s'y prendre ? Nous avons interrogé le Pr Pierre-Yves Benhamou*, spécialiste francais dans ce domaine.

Plus d'articles