Le cholestérol, un précurseur de la polyarthrite rhumatoïde ?

Mise à jour par Dr Philippe Presles le 26/09/2014 - 17h38
-A +A

Rhumatisme inflammatoire chronique, la polyarthrite rhumatoïde (PR) est souvent associée à une perturbation du cholestérol sanguin.

Mais le cholestérol peut-il être un précurseur ?

PUB

Cholestérol et polyarthrite rhumatoïde ou inversement ?

La polyarthrite rhumatoïde (PR) étant souvent associée à une perturbation du cholestérol sanguin, on peut se demander quand survient l'anomalie lipidique dans l'histoire des malades. Dans ce but, une très intéressante étude néerlandaise a suivi pendant quinze ans 1.078 personnes qui faisaient régulièrement le don de leur sang. Soixante-dix-neuf d'entre elles ont développé une PR. Il devenait dès lors possible de comparer leur profil lipidique avant la maladie avec celui de ceux qui en étaient indemnes.

Les chercheurs ont ainsi pu constater que ceux qui « allaient » faire une polyarthrite rhumatoïde présentaient un taux de cholestérol sanguin légèrement plus élevé de 4% et surtout un taux de HDL cholestérol (« le bon ») plus bas de 9%.

Or le HDL cholestérol a un rôle anti-inflammatoire appréciable, ce qui expliquerait en partie, selon les chercheurs, pourquoi cette anomalie favorisait la survenue ultérieure d'une maladie inflammatoire comme la PR.

En pratique, plusieurs conclusions peuvent être tirées

  • Si vous avez un taux de cholestérol élevé :

Cette étude vous donne un argument de plus pour vous traiter : si la relation entre la polyarthrite rhumatoïde et le taux de cholestérol a été mise en évidence, il a par ailleurs été montré que la réduction du cholestérol par les statines diminuait le risque de faire une PR.

  • Si vous connaissez un ou plusieurs cas de PR dans votre famille :

Il faut être particulièrement vigilant vis-à-vis de votre taux sanguin de cholestérol. Il sera un indicateur intéressant pour débuter plus tôt un traitement préventif des maladies cardiovasculaires qui accompagnent souvent la PR.

  • Si vous avez une polyarthrite rhumatoïde :

Il est important de bien suivre votre cholestérol et votre traitement anti-cholestérol : la PR se soignant de mieux en mieux, ce serait dommage de subir une complication cardiovasculaire qui est potentiellement évitable.

Initialement publié par Dr Philippe Presles le 05/09/2006 - 00h00 et mis à jour par Dr Philippe Presles le 26/09/2014 - 17h38

Van Halm VP et al. Annals of the rheumatic diseases. Mai 2006.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Du bon cholestérol synthétique? Mis à jour le 11/05/2009 - 00h00

Quand on parle de cholestérol, les niveaux de "bon" cholestérol, appelé HDL, sont au moins aussi important que les niveaux de "mauvais" cholestérol, ou LDL. Des scientifiques américains viennent de mettre au point du HDL synthétique. Une voie vers un...

Le cholestérol: une affaire de famille? Publié le 04/09/2012 - 17h21

Lorsque la génétique s'en mêle, le cholestérol touche toute la famille ou presque. On parle alors d'hypercholestérolémie familiale. Une maladie qui touche 1 belge sur 400 et qui requiert une prise en charge précoce. Sinon c'est l'infarctus qui vous g...

Quand faire doser mon taux de cholestérol? Mis à jour le 13/12/2010 - 01h00

Certaines périodes de la vie, certaines habitudes et certaines maladies doivent motiver à faire doser son taux de cholestérol . A défaut, l' excès de cholestérol vous expose aux maladies cardiovasculaires en raison d'un épaississement des parois des...

Plus d'articles