Cancers de la peau

PUB

L'enjeu est double : il faut d'une part savoir les reconnaître pour consulter à temps, d'autre part les prévenir en limitant au maximum l'exposition au soleil, surtout chez les enfants.

On distingue deux grands types de cancers de la peau : les carcinomes et les mélanomes. Les carcinomes sont développés aux dépens des cellules de l'épiderme alors que les mélanomes sont développés aux dépens des mélanocytes, cellules fabriquant les pigments mélaniques. Les carcinomes représentent la majorité des cancers de la peau. Il en existe deux formes : les baso-cellulaires qui ne donnent jamais de métastases et les spino-cellulaires qui en donnent, mais rarement. La cause principale de tous ces cancers cutanés est l'exposition au soleil. Le risque augmente avec la durée d'exposition au soleil, le type de la peau (blond ou roux), l'absence de protection et le nombre de grains de beauté (pour les mélanomes). Et bien plus, les coups de soleil reçus dans l'enfance sont un facteur de risque !

Le conseil principal est bien sûr d'éviter autant que possible l'exposition au soleil. C'est vrai pour les vacances, mais c'est également vrai pour les professionnels exposés (travail de plein air). Ces conseils sont encore plus importants pour les enfants. Ainsi à la plage, parasols, vêtements couvrant le thorax et les jambes, chapeau et crème solaire écran total sur les zones exposées sont indispensables. Rappelez-vous également que toutes les crèmes solaires ne résistent pas à l'eau ; il est donc nécessaire de l'appliquer à nouveau après chaque baignade. Bien sûr, évitez les heures les plus ensoleillées. Encore un conseil très important : consultez en cas de modification d'un grain de beauté ou en cas de lésion ne cicatrisant pas au bout de deux mois.

Les carcinomes baso-cellulaires ressemblent à une petite perle ou une petite zone blanchâtre se développant progressivement, ou à une ulcération ne cicatrisant pas. Quant aux carcinomes spino-cellulaires, ils ressemblent à une croûte pouvant saigner. Les zones à surveiller sont surtout le visage, les avant-bras, les épaules et les mains. Ainsi, toute lésion cutanée ne cicatrisant pas au bout de deux mois est suspecte et doit conduire à consulter. Les mélanomes peuvent apparaître sur toutes les zones du corps. Une règle américaine dite "ABCDE" permet de différencier les mélanomes suspects. Pour résumer, un grain de beauté suspect est "asymétrique, avec des bords irréguliers, une couleur changeante, une augmentation de diamètre, un épaississement." Une seule de ces caractéristiques doit conduire à consulter.

Excepté pour les formes évoluées de mélanome qui entraînent des métastases dans divers organes (poumon, cerveau...), le diagnostic ne nécessite pas d'examen particulier. Ce sont l'aspect et les caractéristiques évolutives de la lésion qui permettent de suspecter le cancer de la peau.

La chirurgie représente la base du traitement. Elle consiste à enlever complètement la lésion, en surface et en profondeur. Pour les carcinomes, la radiothérapie est également employée. Si l'analyse des tissus enlevés montre une marge de sécurité trop fine, il est parfois nécessaire d'envisager une nouvelle intervention afin d'ôter plus largement les tissus suspects.

Publié par <a href="/taxonomy/term/19135" hreflang="fr">Dr Renaud Guichard</a> le 17/06/2002 - 02h00 www.dermatonet.com (mélanome, carcinomes, naevus et soleil)
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Savez-vous dépister un cancer de la peau ? Mis à jour le 19/09/2006 - 00h00

La fréquence des cancers de la peau a triplé en vingt ans. Nous disposons d'une arme de choix contre ces cancers : le dépistage précoce. Savez-vous comment vous y prendre ? Quelles sont les caractéristiques à repérer ? Quand consulter un dermatologue...

Repérez vous-même un cancer de la peau! Mis à jour le 12/04/2010 - 00h00

Le dépistage d'un cancer de la peau est à la portée de tous. Il repose sur l'auto-surveillance, qui consiste à examiner soigneusement chaque parcelle de sa peau à la recherche d'indices. Quels sont ces indices que l'on peut repérer sur sa peau et cel...

Plus d'articles