Cancer de l'ovaire : quels en sont les symptômes ?

Mise à jour par Isabelle Eustache le 13/02/2014 - 16h13
-A +A

Le cancer de l'ovaire est réputé pour évoluer insidieusement, à tel point qu'il a été baptisé « le tueur silencieux ».

Pourtant, trois symptômes évocateurs du cancer de l'ovaire ont été identifiés.

PUB

Cancer de l'ovaire : un tueur silencieux

L'expression « tueur silencieux » signifie que le cancer de l'ovaire est capable de se développer jusqu'à un stade avancé, sans qu'aucun symptôme évocateur ne se soit manifesté.

Cette évolution est très regrettable, car une prise en charge précoce est un gage de survie.

On estime qu'avec un diagnostic précoce, le taux de survie à 5 ans est de l'ordre de 70 à 90%, tandis qu'à un stade avancé, celui-ci chute à 20-30%.

Les symptômes du cancer de l'ovaire

Au cours d'une étude américaine, les symptômes évoqués par plus de 1.700 femmes ont été recueillis à l'aide de questionnaires. La comparaison des différents maux évoqués par les sujets indemnes de tumeur et par ceux atteints d'un cancer de l'ovaire, a permis d'extraire trois signes, que l'on peut considérer comme évocateurs d'une tumeur de l'ovaire.

Ces trois signes sont les suivants :

  • ballonnements ;
  • augmentation du tour de taille ;
  • mictions impérieuses (envie pressante d'uriner).

Ces symptômes doivent s'exprimer de façon concomitante, avec une intensité et une fréquence élevée.

Initialement publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 06/07/2004 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache le 13/02/2014 - 16h13

JAMA, 9 juin 2004, pp 2705-2712. Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, http://www.arc-cancer.net. Invs, "Estimation nationale de l’incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012", rapport juillet 2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles