ARN du virus de l'hépatite C (VHC) [Charge virale de l'hépatite C]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

PUB

Comment est interprété le résultat ?

  • Au cours d'une hépatite virale C aiguë, l'ARN du VHC est détecté dès la première semaine après la transmission de l'infection (avant l'apparition des anticorps anti-VHC) et en permet donc le diagnostic précoce.
  • La recherche de l'ARN VHC permet de confirmer le diagnostic d'hépatite C lorsque la sérologie VHC est positive.
  • La recherche de l'ARN VHC est également utile au diagnostic d'une hépatite virale C chronique chez les personnes immunodéprimées ou hémodialysées chez lesquelles les anticorps anti-VHC ne sont pas toujours retrouvés (leur système immunitaire est déficient et ne produit pas correctement les anticorps).
  • Il en est de même chez le nouveau-né d'une mère infectée par le VHC : en effet les anticorps anti-VHC de la mère sont retrouvés chez le bébé pendant plusieurs mois après la naissance et ne permettent pas de faire le diagnostic d'infection. La détection répétée d'ARN VHC chez l'enfant est très en faveur d'une transmission de l'infection.
  • Le dosage de l'ARN viral (charge virale VHC déterminée par une méthode PCR quantitative) est utile en période pré-thérapeutique, mais il faut souligner que la sévérité de la maladie n'est pas liée au niveau de la charge virale.
  • Le résultat du dosage de l'ARN viral C permet de déterminer la durée optimale de traitement chez les patients infectés par un virus C de génotype 1.
Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB