• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Patients si vous saviez, vous choisiriez mieux votre psy...

Patients si vous saviez, vous choisiriez mieux votre psy...Pierrick Hordé est médecin et auteur, avec la journaliste Claire Gabillat, de " Patients si vous saviez " (Ed. Flammarion). Il y aide chaque lecteur à s'y retrouver dans la " jungle médicale ", qu'il s'agisse de chirurgie esthétique ou non, de cancérologie, de dermatologie, de sexologie, et aussi de psychiatrie ou psychologie. Car, parmi les psys, le meilleur côtoie le pire ! Et si nous ressentons moins d'appréhension à nous faire suivre par un psy, nous pouvons très bien tomber sur un charlatan… Interview avec le Dr Hordé.

De quoi faut-il se méfier avant de se lancer dans une psychothérapie ou même pour une simple consultation ?
Certains détails doivent mettre la puce à l'oreille, déjà au niveau de la présentation. Tout d'abord, il faut se méfier des titres à rallonge, par exemple sur les plaques dans la rue. Une personne compétente n'a pas besoin de se parer de toutes sortes de diplômes plus ou moins imaginaires et surtout non reconnus. Les sites Internet aussi, ces sites de publicité pour un praticien peuvent être une vitrine qui permet à un charlatan d'avoir pignon sur rue. Ce n'est bien sûr pas le cas de tous les sites de santé ou de psychologie, mais il s'agit d'une technique de racolage très répandue. Idem pour les forums concernant les problèmes psychologiques où ces mêmes charlatans viennent eux-mêmes se vanter de leurs prouesses en se faisant passer pour un patient guéri.

Et quand on rencontre un psy pour la première fois, quels détails doivent alerter et faire fuir immédiatement ?
Je conseille de vous méfier, comme de la peste, des charlatans qui affirment " Je vais vous guérir très vite, je vois immédiatement ce dont vous souffrez ". Ou encore : " Je vais vous reprogrammer, vous apprendre les recettes du bonheur ". On entend aussi des choses aberrantes, complètement ésotériques ne reposant sur rien de psychologique ou de scientifique comme " Votre horloge biologique est déréglée, je vais m'en occuper ". Ce qui est grave aussi, ce sont les faux psys qui donnent des conseils : " Il faut vous séparer de votre mari " ou d'ailleurs le contraire : " Il faut rester à tout prix avec votre conjoint ". D'autre part, un psy ne doit pas être trop séducteur.

Un psy doit quand même avoir une certaine chaleur humaine, non ?
Oui, mais trop de proximité n'est pas normal, pas sain et pas thérapeutique non plus ! Vous ne devez jamais vous sentir mal à l'aise avec lui. Un psy ne doit pas tutoyer son patient, faire des cadeaux ou en accepter. Vous ne devez pas croiser sa famille et il ne doit pas vous inviter à une fête par exemple !

Cela paraît quand même évident !
Oui pour les professionnels, mais quand vous vous sentez mal, que vous avez besoin d'une thérapie de soutien, quelqu'un de pourtant trop intrusif peut vous paraître une bouée de secours. En fait, il va créer une dépendance qui sera très néfaste.

Voyez-vous encore un conseil important ?
Oui, sachez qu'il est parfaitement naturel, admis, et même conseillé, de voir 2 ou 3 psys différents avant de choisir celui qui va vous accompagner. Informez-vous sur le coût, le rythme, le cadre. Par exemple : que se passe-t-il si je ne viens pas une fois ? Dois-je régler quand même la consultation ?

Vers qui se tourner si l'on a un doute sur la qualité du psy ?
D'abord vers son médecin traitant. Il ne faudrait jamais hésiter à lui dire " Mon psy m'a expliqué ceci ou cela, qu'en pensez-vous ? Est-ce normal ? ". Il vous répondra de manière tout à fait utile. Et puis, votre médecin généraliste peut aussi vous être utile pour trouver un bon psy. Il a beaucoup de patients qui ont consulté des psys et il a des retours sur leur qualité…

Article publié par le 02/01/2007

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services