Narcissique, moi?

Publié par Dr Catherine Solano, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 29/11/2005 - 00h00
-A +A

Le narcissisme, c'est l'amour de soi. Ce nom vient de Narcisse qui, voyant son propre reflet dans l'eau, tombe amoureux de lui-même et ne peut se résoudre à s'éloigner. Il est changé en fleur, le narcisse, une fleur qui s'incline au-dessus de l'eau, comme pour s'y regarder !

PUB

Être narcissique, c'est donc s'aimer, s'adorer un peu trop, parfois jusqu'à devenir paralysé, aveugle au reste du monde tant on s'aime ! C'est donc un grave défaut qui vous isole et vous empêche de vivre, d'entrer en relation vraie avec les autres. Ou alors, vous vous intéressez aux autres en tant que miroir, pour qu'ils confirment la belle image que vous avez de vous-même, sans jamais vous intéresser à eux.Mais si cet excès est toxique, un peu de narcissisme est indispensable. C'est ainsi qu'en psychologie, on parle de bon narcissisme. Il s'agit alors de la dose d'estime de soi nécessaire à une vie harmonieuse. Trouver cette bonne dose d'amour de soi n'est pas facile. La plupart des humains ont tendance à s'aduler… ou à se détester, se juger insuffisant, indigne d'amour.Alors comment réussir à s'aimer soi-même de manière équilibrée ? Plutôt que s'aimer d'amour, il faudrait réussir à éprouver de l'amitié pour soi ! Quand on ressent de l'amitié pour quelqu'un, on l'apprécie tel qu'il est. On n'est pas aveuglé par l'amour, on ne lui demande pas plus que ce qu'il peut vous donner. S'aimer d'amitié, c'est accepter ses propres défauts sans se sentir minable, c'est aussi apprécier ses propres qualités avec plaisir. C'est finalement viser moins haut qu'en amour, avec indulgence et affection. C'est ne pas mettre la barre trop haut, mais s'accepter tel que l'on est.Un élément de notre vie contribue à faconner notre narcissisme : l'affection de nos parents. Des parents aimants vont nous donner une énergie d'amour, nous accepter tels que nous sommes et nous aider à nous forger un bon narcissisme. Des parents en adoration, portant au pinacle leur progéniture, risquent de les transformer en Narcisse, s'adulant trop eux-mêmes pour entrer en communication vraie avec les autres. Des parents méprisants, jugeant négativement leurs enfants, vont les empêcher de se construire une estime de soi suffisante pour être heureux. Ils auront alors un travail souvent difficile pour se construire eux-mêmes un narcissisme auquel ils n'ont pas eu accès naturellement.Au total, une pincée de narcissisme qui consiste à s'aimer soi-même d'amitié, plutôt humblement en acceptant nos limites et appréciant nos bons côtés, permet de vivre libéré de soi et de connaître des relations épanouissantes avec ceux que nous côtoyons.

Publié par Dr Catherine Solano, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 29/11/2005 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Vulnérabilité dépressive Mis à jour le 21/06/2005 - 00h00

La dépression est, d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la deuxième maladie la plus invalidante. Près de 15% de la population y est confrontée un jour ou l'autre, et les femmes y sont plus souvent sujettes. Mais tout le monde n'est pas...

Témoignage : notre fille a une trisomie 21 Publié le 26/04/2016 - 14h20

Gladys a cinq ans. Elle adore les spaghettis sans sauce, Magic System et ses deux sœurs. Elle aime moins la sauce des spaghettis, la violence à la télé et les siestes. Elle a un sale caractère mais fait fondre son entourage grâce à son sens de l’humo...

Plus d'articles