Aller au contenu principal
PUB
Reprise du sujet inital

Ado suicidaire que faire?

Publié par le 18/01/2012 - 12h53
PUB

Je suis à bout.Je suis maman de 4 enfants: 17 15 11 et 6 ans (3 garçons et 1 fille). Celui de 17 ans m'a toujours causé des soucis, il a vu énormément de psychologues, pédopsychiatres etc. AU départ, il a été jugé "à haut potentiel", et a toujours eu un décalage avec ceux de sa classe, il se sentait "au dessus d'eux". Il se sent supérieur à tout le monde, nous avons toujours fait le maximum pour lui.Parcours scolaire chaotique, fin des primaires difficles, ensuite il rate tout et pour être bien sûr de tout rater, rend des feuilles blanches, injurie les profs etc. Un d'eux a contacté un service d'aide à l'enfance, et là, bien sûr "le plus grand est un souci, donc les 3 autres sont en danger aussi, et c'est automatiquement la faute de la mère". Les 3 autres n'ont jamais eu le moindre souci comportemental alors que l'aîné, tout petit voulait déjà assassiner son jeune frère (tentative d'étouffement à 3 ans, de noyade à 4 ans).Bref, nous avons refusé le placement car il englobait TOUS les enfants... Le tribunal a ordonné un suivi, vu les lacérations du plus grand sur ses bras quand on le contratrie par exemple...Depuis octobre, refus d'aller à l'école. Nous l'avons fait couvrir un temps par certificat car il sortait d'une rupture amoureuse, mais là... Ce n'est plus possible, il passe ses nuits sur l'ordinateur, refuse de prendre le moindre médicament, refuse de se faire soigner, car d'après lui son comportement de refuser de faire quoi que ce soit est normal et c'est les autres qui pont des problèmes, pas lui. Il se lève tard, joue sur l'ordi, et ensuite mange et re ordi, il ne se met même pas à table avec les autres pour manger...Impossible de dialoguer...Nous avons tout tenté. Le souci est que cette attitude déteint sur celui de 11ans qui râle à tout bout de champ qu'on lui demande par exemple de ranger ses slips ou de descendre son linge sale et il râle pendant 1 heure en refusant...Nous avons cédé à leur demande conjointe d'achat d'une playstation 3, alors que nous n'avons pas beaucoup de moyens.. Le plus grand n'est pas encore satisfait car il exige la webcam et le micro... Nous lui avons expliqu" qu'il n'a qu'à travailler pour se le payer.Il va de temps en temps chez un copain, et là c'est canabis alcool, nuits blanches et défonce...Hier soir, j'ai exigé qu'il aille au lit à 23 heures, marre de cet odi qui fait du bruit jusque 4-5 heures du matin. Et là, le levant à midi, je remarque qu'une fois de plus il s'est donné des couprs de canif, ou de couteau dans les bras, qui ont déjà dû être recouysus et sont pleins de cicatrices...Le SPJ qui nous suit... Pardon qui est normalement habilité à nous "éduquer", nous l'avons vu deux fois que 1 an et lorsque je parle de l'aîne, et demande leur aide, ou du moins qu'on puisse parler avec un psychologue qui pourrait nous conseiller,  on me répond qu'à 17 ans on ne fera rien, qu'il est à 1 ans de la majorité.Mon médecin prétend qu'on ne peut pas l'interner contre son gré, ni le faire hospitatliser. Moi, je remarque qu'il est en pleine dépression et que personne ne fait rien. Lui le premier.Existe-t-il en Belgique un endroit où on peut, quand on a à faire à des ados qui se mettent en danger, hospitaliser contre son gré, histoire de la faire soinger, je ne tiens pas à devoir l'enterrer, et il y court au galop.

Signaler un abus






X
Les réponses
Elise a répondu le

Bonjour Fanchon,

Je reconnaîs dans tout ce que vous énumérez concernant votre ado, mon propre fils.Alors je vous comprends et je vous plaint de tout coeur, vous les parents.

Il me semble que votre autre fils de 11 ans ne fasse que reproduire les manièresd e son grand frère. Peut-être a-t-il une certaine admiration pour lui...

Voici mon histoire, que je développe le plus brièvement possible :

Mon garçon et fils unique m'a posé problème depuis tout petit mais je pensais que ses comportements un peu difficiles passeraient en grandissant. Suivis psychologiques etc, etc... Il m'a tout fait, exepté se faire mal physiquement comme le fait votre fils.

Il me rendait folle et je me trouvais bien seule devant cette situation désespérante. Jusqu'à ce jour où il voulu s'en prendre à moi physiquement et ce n'était pas la première fois. Ce fut la fois de trop. J'ai donc pris le bottin téléphonique et j'ai crié au secours auprès d'une institution pour enfants difficiles afin qu'on me vienne en aide, expliquant que je n'en pouvait plus et qu'il fallait qu'ils me donnent le moyen defaire en sorte que mon fils soit hors de chez moi mais sans qu'il ne se retrouve dans la rue. Ils m'ont très bien comprise, puisque c'est leur quotidien de faire face à des cas d'ados violent, dangereux pour autrui et pour eux-même.  Ils sont venu aussitôt et ont enmené mon fils. Il a été placé en Maison de redressement pour ados difficiles où il était très encadré par les éducateurs, et autres spécialistes. Il avait 17 ans et aujourd'hui il a 35 ans.

Je vous conseille donc en un premier temps de faire appel à ce genre d'institution sociale qui vous guideront pour que votre enfant quitte à votre demande, le domicile familial sur le champs et soit pris en charge de façon très efficace.

Quant à l'enfermement en hôpital psychyatrique, on ne vous informe pas correctement. Sachez que vous avez en tant que parent tout pouvoir pour faire admettre votre fils et soyez certaine que vous seule avez la décisionjusqu'à ce qu'il ait 18 ans. Vous pourriez également faire appel au Juge de l'enfance et de la Jeunesse en demandant un rdv urgent et lui exposer les faits ainsi que vos désirs.

J'espère que vous me ferez savoir où vous en êtes dans l'évolution de vos démarches où autre concernant votre fils.Une autre fois, je conterai la suite de mon histoire avec mon fils. Ici ce serait trop long.

Ecrivez-moi quand vous voulez. Si je peux vous aider, ce sera avec plaisir car je ne sais que trop combien vous vous sentez désarmée, perdue et si seule devant cette situation.

A bientôt et courage. Elise

 

 

PUB