PUBLICITÉ

Comment passer les fêtes sans stress et sans pépin ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 21/12/2004 - 00h00
-A +A

Le calendrier des fêtes de cette fin d'année est particulier: elles se déroulent pendant un week-end. Comment les gérer au mieux ?

PUB

Cette année, pas de pont pour les fêtes : le 24 et le 31 décembre sont des vendredis, le 25 et le 1er janvier sont des samedis. Ce qui veut dire que, théoriquement, on quitte le bureau pour réveillonner en ayant juste le temps de prendre une douche et de se changer.

Ce calendrier impose une bonne organisation, sans quoi l'on risque de subir un stress nocif pour les artères, qu'elles soient masculines ou féminines. Et de se venger sur l'apaisant chocolat ! Prévoyez :

  • un rendez-vous chez le coiffeur le mercredi ou le jeudi. Surtout s'il vous faut une coupe, des mèches, une teinture, une manucure…
  • une provision de liquide, car les distributeurs d'argent risquent d'être hors circuit pendant ce week-end, vu qu'il n'y aura pas de personnel pour les approvisionner ;
  • le plein d'essence le mercredi ou le jeudi car les distributeurs de carburant risquent aussi d'être vides pour les mêmes raisons, d'autant plus que la circulation sera intense pendant ces week-ends ;
  • si vous recevez : faites les courses le jeudi de facon à avoir le temps de tout préparer et de cuisiner le vendredi (plus ou moins tôt selon vos horaires) ;
  • si vous êtes recu : ne comptez pas acheter facilement une bouteille de champagne ou des fleurs le vendredi soir. Stockez chez vous bouteille(s) fraîche(s) ou fleurs en pots, dès le mercredi.

Comment ne pas prendre 5 kilos

  • Ne faites pas un régime draconien pendant les jours précédents, dans l'idée de faire de la place, prendre vos précautions, nettoyer votre organisme en prévision, etc. Le seul résultat que vous obtiendrez sera d'être frustré et affamé. Ce qui vous conduira tout à fait naturellement, sinon à vous gaver, à manger et boire très au-dessus de vos besoins (sous prétexte que…), et donc de stocker.
  • Au cours de ces jours " avant ", mangez normalement. Surtout de bonnes grosses soupes de légumes le soir, des grillades, des poissons, du pain, des fruits et des laitages.
  • Lors des réceptions de fin d'année (entreprise, club, commune, etc.), deux stratégies :- si un magnifique buffet s'offre à vous, dînez sur place mais ne faites pas deux repas ;- si on vous présente assiettes de cacahuètes et biscuits salés : grignotez-en deux par politesse et rentrez dîner à la maison. Dans l'un et l'autre cas, buvez beaucoup d'eau.
  • Juste avant de vous rendre aux dîners des réveillons et des déjeuners de Noël et du Jour de l'An, mangez quelque chose : du pain, du fromage blanc, une pomme (mais pas de saucisson ou autre en-cas gras !) et buvez de l'eau. Si vous arrivez affamé, vous serez de mauvaise humeur et vous mangerez trop.
  • A table pendant les réveillons et les déjeuners de Noël et Jour de l'An, écoutez-vous : vous n'avez plus faim ? Arrêtez de manger. Ne remplissez pas trop votre assiette, vous ne serez pas obligé de la terminer par politesse. Désaltérez-vous à l'eau, et réservez le vin ou le champagne pour le plaisir.
  • Entre les réveillons et les déjeuners de Noël et Jour de l'An :- préservez votre environnement : n'installez pas partout, au bureau ou à la maison, des boîtes ou coupes de chocolats, fruits secs, etc. Les boules de Noël dans une coupe, c'est plus joli et ca ne se mange pas,- buvez deux fois plus d'eau que d'habitude.

Comment éviter un séjour aux Urgences

Les motifs les plus fréquents des visites aux Urgences sont les brûlures, les intoxications et les accidents de voiture.Quand vous cuisinez : attention aux manches des casseroles. Jamais à l'extérieur : c'est ainsi qu'elles se renversent et brûlent (vous ou un enfant). N'ouvrez pas un four sans un gant protecteur. Ne laissez jamais une bassine de friture sans surveillance (ce mode de cuisson est de surcroît déconseillé en période de fêtes pour cause de cuisine trop grasse et prise de kilos). Bougies : elles brûlent et peuvent mettre le feu. Surveillez les enfants. Intoxications :

  • Gui et houx, leurs fruits sont toxiques. Attention avec les jeunes enfants ;
  • Coquillages : ils doivent être frais, vivants. Si l'un d'eux ne bouge pas sous l'acidité ou la pointe d'un couteau, son destin n'a pas d'autre voie que la poubelle ;
  • Attention aux produits des traiteurs : ces derniers ont dû prendre de l'avance et préparer de grandes quantités, d'où de possibles problèmes de conservation. La vigilance s'impose. La vérification de la température de votre réfrigérateur aussi, surtout s'il est bien rempli ;
  • ivresse : elle fait partie des intoxications.
Accidents de voiture On ne le répète jamais assez : personne ne doit conduire quand il a trop bu. Or, pendant ces périodes, on dépasse fréquemment les trois verres fatidiques. Prévoyez un Bob, c'est-à-dire un conducteur sobre (alcoolémie = 0) ou prenez les transports en commun. Soyez particulièrement vigilant ces jours-là : les autres sont dangereux. Même si le feu est vert, regardez quand même ! Et bouclez votre ceinture!

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 21/12/2004 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Bien se préparer pour des fêtes sans stress Publié le 19/12/2017 - 09h24

Le compte à rebours vient de démarrer. Impossible d'échapper à la psychose des sacro-saintes fêtes: même si vous le vouliez, les illuminations, vitrines et autres pères Noël sont là pour vous rappeler que bientôt, c'est fête pendant deux semaines. Et...

Que savez-vous sur les aliments de fêtes ? Mis à jour le 11/12/2012 - 17h32

Les fêtes approchent et nous allons nous régaler de nombreux mets délicieux : foie gras, saumon, huîtres, langouste, crevettes, chapon, escargots, chocolat, etc. Mais que savez-vous des valeurs nutritionnelles de ces aliments de fêtes et de leurs bie...

Plus d'articles