Accidents domestiques: les risques changent avec l'âge

Publié par Stephanie Lehmann, journaliste santé le 18/10/2010 - 00h00
-A +A

Les accidents de la vie domestique sont la première cause de mortalité accidentelle, toutes classes d'âges confondues. Ils provoquent deux fois plus de décès que les accidents de la route. Et ce sont les seniors qui paient le plus lourd tribut en terme de gravité et de mortalité.

PUB

La chute, l'accident domestique le plus fréquent chez les personnes âgées


C'est de loin, le risque le plus fréquent. Elle est le plus souvent de plein pied, c'est-à-dire non provoquée par un changement de niveau (escalier), mais due à des troubles de l'équilibre, ou par la diminution des capacités motrices (réduction des mouvements, fatigue). Bien sûr, sols glissants, obstacles, baignoires, rebords en tous genres et escaliers peuvent conduire à l'accident, sans parler des exercices périlleux sur les tabourets ou autres escabeaux !
Quelle prévention ?
On tombe souvent parce qu'on ne se tient pas ou mal. Il est donc nécessaire de multiplier les points d'appuis (rampe, mains courantes dans les escaliers ou les couloirs, poignées pour les WC, les douches et les baignoires).
On tombe aussi parce qu'un pied a buté contre un obstacle. Il convient de libérer les passages habituels de tout ce qui encombre ou dérange (coin de tapis relevé, moquette qui gondole, objets divers). Attention cependant à ne pas trop en faire. Un intérieur complètement transformé au nom de la sécurité, où l'on ne trouve plus ses repères, pourra être tout aussi dangereux qu'avant.

Les plaies


Une femme se coupera le plus souvent dans la cuisine, un homme en bricolant. Parfois l'utilisation de matériel inadapté est responsable de l'accident. Les conséquences ne sont pas négligeables, parce qu'en dehors de l'hémorragie ou des risques d'infection, la perte de la fonction motrice (par exemple, impossibilité d'utiliser la main blessée le temps de la guérison) peut compromettre le maintien à domicile.
Quelle prévention ?
Vérifier les objets à risque et si possible, se faire aider pour les gestes délicats. C'est peu, mais ça permet de limiter le nombre des blessures.

Publié par Stephanie Lehmann, journaliste santé le 18/10/2010 - 00h00 Prévention rime avec évaluation. Décideurs 2002 ; 44 : 36-38. Institut Prévention Accidents Domestiques (IPAD), http://ipad.asso.fr/documentation/guides-de-nos-partenaires/guide-seniors-adapter-son-domicile, 20 janvier 2010. Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/481.pdf. www.prevention-maison.fr
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles