PUBLICITÉ

Vitamine E : carence

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 19/09/2008 - 02h00
-A +A

Une alimentation équilibrée apporte, en principe, de 15 à 18 mg de vitamine E. De récentes enquêtes nutritionnelles montrent que 30 % de la population aurait un apport inférieur, de l'ordre de 8 mg par jour. La vitamine E se trouve essentiellement dans les huiles. Il est évident que si l'on fait l'impasse sur ce corps gras (pour cause de régime minceur, par exemple) on risque fort de manquer de vitamine E.

PUB

Faut-il prendre un complément de vitamine E ?

De nombreux compléments alimentaires de vitamine E sont sur le marché. Ils en contiennent de fortes doses (200 à 500 mg) qui dépassent plus que largement les besoins. Aux Etats-Unis, il existe même des gélules de 1000 mg.Ces doses thérapeutiques de vitamine E sont parfois conseillées à cause de son rôle protecteur dans toutes les maladies où le phénomène d'oxydation intervient. A l'inverse des autres vitamines liposolubles, la vitamine E ne s'accumule pas de facon catastrophique dans l'organisme.Il n'y a pas de toxicité aiguë avec une supplémentation importante. Néanmoins, un excès de vitamine E semble entraîner une mauvaise utilisation de la vitamine A. On n'a pas de certitude absolue en ce qui concerne l'innocuité d'apports prolongés, modérés ou importants de vitamine E (plus de 50 mg par jour). Il n'existe pas de bénéfice éclatant non plus d'une supplémentation en vitamine E.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 19/09/2008 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les compléments alimentaires sont-ils dangereux? Mis à jour le 27/03/2007 - 00h00

Les antioxydants (vitamines A, E, C, bêta carotène, zinc, sélénium) augmentent de 5% le risque de mortalité. Telle est la conclusion d'une analyse qui vient tout juste d'être publiée. De quoi freiner la vente des compléments alimentaires , lesquels r...

Vitamines E et C anti-Alzheimer Mis à jour le 24/02/2004 - 00h00

Les vitamines E et C diminuent le risque de développer la maladie d'Alzheimer. Mais, prises isolément ou à faibles doses, elles n'exercent pas d'effet protecteur.

Plus d'articles