Vandenbroucke jette les bases d'une réforme poussée en matière de soins aux personnes âgées

Publié par Dr Philippe Burton le 10/11/2001 - 00h00
-A +A

Le ministre des Affaires sociales et des Pensions Frank Vandenbroucke a fait part d'une stratégie destinée à réformer en profondeur les soins aux personnes âgées. Philosophie: mettre ces dernières en position centrale.

PUB

Adaptation des soins à la cible

Le nouveau système offre des soins adaptés aux personnes âgées axés sur la demande. "Nous n'allons plus traiter la personne âgée comme un patient mais comme un client ", a déclaré le ministre dans une allocution mardi après-midi à l'hôtel de ville de Hasselt où le projet pilote "Utilisation justifiée des médicaments chez les aînés" a été lancé. Vandenbroucke y a commenté sa vision concernant les soins aux personnes âgées et a profité de l'occasion pour présenter sa nouvelle note de politique générale.

" A propos des personnes âgées - Etre et devenir actif ".

Les pierres angulaires de la nouvelle politique sont d'une part :

  • une plus grande attention à la prévention,
  • une plus grande attention au vieillissement actif et à la participation active, et d'autre part, en ce qui concerne l'accueil et la dispense de soins :
  • une plus grande collaboration à tous les niveaux,
  • une plus grande attention aux soins à domicile et aux services qui soutiennent les soins à domicile,
  • un autre financement du secteur des maisons de repos.
Prévention - Étant donné que l'autonomie occupe une position centrale dans la nouvelle approche, la nécessité d'une politique de prévention aussi large que possible va de soi, essentiellement en ce qui concerne les soins de santé. " La prévention doit déjà commencer tôt, idéalement, même chez les enfants " a déclaré le ministre. Il a donné un exemple : davantage de calcium dans l'alimentation des enfants mène plus tard à une meilleure structure osseuse et prévient encore plus tard, à un âge avancé, l'ostéoporose. Vieillir activement - Les personnes âgées doivent vivre avec leur temps. C'est pourquoi investir dans des activités de formation pour les personnes âgées est particulièrement judicieux : apprendre à utiliser le courrier électronique, étudier une nouvelle langue, développer des nouveaux centres d'intérêts, … En cas d'admission dans un hôpital, il faut aspirer à un retour rapide à la maison ou au centre de soins et de résidence. Pour de nombreuses personnes âgées, une approche spéciale est nécessaire. Un programme de soins pour le patient gériatrique à élaborer sous la responsabilité d'un interniste gériatre devra permettre d'observer et de traiter les problèmes du patient dans leur ensemble. L'hôpital de jour gériatrique se joint à ce programme de soins. Il permet d'éviter ou de raccourcir des hospitalisations. Dans toutes ces situations, dans les soins à domicile, dans les centres de soins et de résidence ou dans les services hospitaliers gériatriques, un élément central est la traduction de la demande de soins. Un autre élément important est que le passage d'une forme de soins à une autre puisse se dérouler facilement. La délimitation actuelle des différents secteurs doit s'estomper.
Dès lors, le fil rouge présent dans toute la stratégie de réforme est la garantie d'une continuité dans les soins et dans l'hébergement en encourageant une collaboration maximale à tous les niveaux entre tous les acteurs.
Publié par Dr Philippe Burton le 10/11/2001 - 00h00 Journal du Médecin (7 novembre 2001) ©MediMediaNet
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Comment choisir une maison de repos ? Publié le 01/12/2015 - 15h16

Entrer dans une maison de repos est une étape parfois difficile à passer pour les personnes âgées, et pour toute leur famille. Cela peut aussi être un pas vers un vrai mieux. A condition toutefois de savoir choisir le bon établissement.

Carence en vitamine D: attention les hanches Mis à jour le 25/12/2007 - 00h00

Selon une étude suisse, 60% des victimes d'une fracture de la hanche souffrent d'une carence sévère en vitamine D. Les personnes en maison de retraite ou de soins sont particulièrement touchées. A méditer pour le bien-être de nos aînés, quand on sait...

Tabagisme : quand la publicité s'en mêle Mis à jour le 06/08/2002 - 00h00

Face aux énormes sommes mises en jeu par le marketing des cigarettiers, les ressources disponibles au sein des structures de lutte contre le tabagisme, notamment pour mener des campagnes médiatiques sur les méfaits du tabac, pourraient paraître déris...

Plus d'articles