Vaccins et soins : comment gérer la douleur des enfants ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/07/2016 - 13h49
-A +A

Le temps est loin où l'on considérait que les enfants ne gardaient pas de souvenir de la douleur, ou qu'ils ne faisaient pas la différence entre peur et douleur.  Aujourd'hui il est clair, scientifiquement prouvé, que les enfants doivent être protégés de la douleur. Mais comment s'y prendre ?

PUB

Pourquoi protéger les enfants de la douleur

La douleur des enfants laisse une trace dans leur cerveau. « Un soin de qualité, en pédiatrie, passe donc impérativement par la prévention de la douleur », explique Josette Fontaine, infirmière référente pour la douleur à l'Hôpital des Enfants Reine Fabiola (Huderf) à Bruxelles. En effet, la douleur est ressentie différemment par le système nerveux immature des enfants. En l'absence de mécanismes de défense, les enfants peuvent être complètement envahis par une douleur qu'ils ne peuvent pas expliquer. On risque de l'anxiété, de la détresse, des peurs, des angoisses... Il est donc très important de se préoccuper de la douleur des enfants, pas seulement dans le cadre d'une maladie, mais aussi de petits événements douloureux : un vaccin, le perçage des oreilles, le changement du pansement d'une plaie qui fait mal, etc.

Des solutions médicamenteuses contre la douleur

Elles ne manquent pas. La star de la bande, c'est l'Emla(r), une pommade qui anesthésie la zone sur laquelle on l'applique. L'Emla est notamment utilisée pour que l'enfant ne sente pas un vaccin par exemple, ou toute autre piqûre. Elle est disponible dans toutes les pharmacies, mais uniquement sur prescription d'un médecin. Il faut l'appliquer une heure avant la douleur pour que la zone soit bien endormie. Il existe de nombreuses autres solutions médicamenteuses et il est important d'en discuter avec le médecin traitant dès qu'un soin douloureux est envisagé.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/07/2016 - 13h49 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/07/2016 - 13h49

Entretien avec Josette Fontaine, infirmière pédiatrique référente de la douleur à l'Hôpital des Enfants Reine Fabiola à Bruxelles.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La douleur et ses traitements en 12 points clés Mis à jour le 22/10/2004 - 00h00

Tout le monde est concerné un jour ou l'autre par la douleur. Entre douleur chronique et douleur aiguë, antalgique, aspirine, morphine, particularité de la douleur chez l'enfant, nombre d'idées fausses circulent. Faites le point sur vos connaissances...

Otites : les enfants ont vraiment très mal ! Mis à jour le 07/02/2006 - 00h00

En matière de prise en charge de la douleur chez l'enfant, il reste beaucoup à faire, notamment en ce qui concerne les pathologies extrêmement fréquentes, comme les otites , les angines ou les pharyngites . En effet, ces maladies génèrent souvent des...

Prématurés: des câlins contre la douleur? Mis à jour le 06/05/2008 - 00h00

La méthode kangourou, ou peau à peau, consiste à faire porter le bébé par l'un de ses parents, peau contre peau. Elle permet aux enfants nés avant terme de rester à la bonne température; et une étude récente vient de montrer qu'elle les aidait aussi...

Préparer son enfant à une hospitalisation... Publié le 10/10/2017 - 10h44

Un million d'enfants sont opérés chaque année. Etre endormi puis opéré n'est jamais vécu comme un événement anodin. Appendicite, végétations ou accident sans gravité, que dire à son enfant avant une opération bénigne ?

Plus d'articles