PUBLICITÉ

Utiliser du Viagra pour s'amuser: à vos risques et périls!

Publié par Dr Catherine Solano le 30/10/2007 - 00h00
-A +A

A côté de l'usage médical des comprimés destinés à améliorer l'érection, il existe un mode d'utilisation non médical qui a été qualifié de "récréatif". Dans ce cas, un homme prend un médicament pour l'érection alors qu'il ne souffre d'aucune dysfonction. Il cherche simplement à augmenter ses performances sexuelles. Une récente étude finlandaise a observé de près le phénomène.

PUB

Les usagers "récréatifs" sont nombreux

Les usagers récréatifs de médicaments facilitateurs de l'érection sont nombreux: d'après cette étude finlandaise, ils sont même plus nombreux que les hommes qui prennent ces traitements pour soigner une dysfonction érectile. Sur la population étudiée, des hommes d'un âge moyen de 29 ans, 2,6% des hommes avaient déjà utilisé un médicament pour l'érection à usage récréatif alors que seulement 0, 9% en avait déjà pris dans un contexte médical.


L'usage récréatif diminue l'érection naturelle

Le problème, c'est qu'utiliser des médicaments facilitateurs de l'érection alors que l'on n'a pas de dysfonction érectile fait diminuer la confiance en sa propre capacité à obtenir et maintenir son érection sans médicament. En effet, l'érection naturelle n'est pas un long fleuve tranquille. Elle ne vient pas à la demande, elle ne dure pas le temps que l'on veut et ne reste pas maximale tout au long d'une relation sexuelle. Et c'est normal car il s'agit d'une fonction dynamique en perpétuel changement. Le sang arrive dans les corps caverneux et repart du pénis en continu, ce qui entraîne une fluctuation naturelle de la force de cette érection. Quand un homme prend un médicament, l'érection est facilitée, elle vient plus rapidement, elle est plus rigide et dure plus facilement.
L'usage récréatif a tendance à changer les standards dans la tête de l'usager. À force d'utiliser du Viagra (ou Levitra ou Cialis), il s'attend à ce que son érection naturelle sans médicament soit équivalente, ce qui n'est pas le cas. Il la juge alors insuffisante alors qu'elle est tout simplement normale.
Les auteurs de cette récente étude notent aussi que plus l'usage de médicament pour l'érection est fréquent, moins la confiance en sa propre érection naturelle est bonne.
Or, on sait que le manque de confiance en sa capacité érectile est, pour un homme, un facteur très important de trouble de l'érection.

Publié par Dr Catherine Solano le 30/10/2007 - 00h00 Recreational use of dysfunction medication may decrease confidence in ability to gain and hold erections in young males by Santtila P and al, in International Journal of Impotence research 2007.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Diabète et troubles de l’érection: quel rapport? Publié le 09/10/2012 - 15h27

La dysfonction érectile est à considérer comme un signal d'alarme . Les hommes qui présentent des troubles de l’érection ont un risque accru de maladie cardiovasculaire. Or le diabète est lui-même un facteur de risque cardiovasculaire. Mais il faut é...

Plus d'articles