PUBLICITÉ

Troubles bipolaires, accès maniaque : les signaux d'alerte

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 04/07/2006 - 00h00
-A +A

Egalement appelés maladie maniaco-dépressive, les troubles bipolaires se définissent par l'alternance d'accès maniaques, c'est-à-dire d'excitation anormale, et de périodes dépressives. En plus d'un mal de vivre, cette maladie psychiatrique a d'autres conséquences dommageables. Repérer les symptômes peut être salvateur.

PUB

Diagnostic tardif

Le diagnostic d'un trouble bipolaire est le plus souvent très tardif. Il s'écoule généralement 5 à 10 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic. Or, en raison des conséquences dramatiques de ce trouble, il est important de les repérer rapidement. Cette maladie débute le plus souvent entre 15 et 24 ans et touche près de 80.000 Belges…

Peut-on repérer un trouble bipolaire qui débute ?

Les symptômes du versant dépressif des troubles bipolaires sont plus connus (tristesse, désintérêt, ralentissement psychique et moteur, modification de l'appétit et du sommeil, tentative de suicide…) que les symptômes désignant un accès maniaque.

Quelques signes qui peuvent alerter
(Modifications notables par rapport au comportement habituel)

  • Réduction du temps de sommeil, qui ne s'accompagne pas d'une fatigue.
  • Accélération du discours verbal, parler beaucoup en sautant d'un sujet à l'autre.
  • Humeur euphorique avec irritabilité excessive, voire agressivité.
  • Idées de grandeur, préoccupations focalisées sur un thème particulier, projets irréalistes, jugement irrationnel.
  • Hyperactivité, avec inattention, distractibilité ou dispersion.
  • Actes inhabituels comme des achats, des correspondances, réaménagements dans la maison, beaucoup de tâches ménagères à des moments inopportuns, par exemple la nuit, contacter un ami d'il y a 30 ans…
  • Augmentation de la consommation d'alcool ou de tabac, de l'usage du téléphone, multiplication des contacts sociaux.
  • Incident social : tapage, scandale, énervement inapproprié, provocations comportementales ou verbales.
  • Besoin de s'exprimer plus marqué.
Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 04/07/2006 - 00h00 Dossier de presse Lilly, mars 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
eloo

j'ai une amie qui a presques touts les symptomes , doit-je l'obliger a allez voir un medecin ? mon amies a 16 ans

étoile.B

c'est toujours mieux de consulter,plus vite on sais ce que l'on a plus tôt on est soigné et c'est très difficile d'être accepté dans l'entourage ,il faut un soutien
bon courage

PUBLICITÉ
A lire aussi
Troubles bipolaires : 10 ans d’errance diagnostique Mis à jour le 03/08/2016 - 15h16

Le trouble bipolaire est une maladie grave et invalidante dont la manifestation débute le plus souvent chez le jeune adulte, entre 15 et 25 ans. L’alternance d’épisodes de grande exaltation et de dépression rend le diagnostic particulièrement diffici...

Les troubles bipolaires, c'est quoi exactement? Publié le 26/02/2013 - 10h24

Plus connus sous le nom de maladie maniaco-dépressive, les troubles bipolaires se caractérisent par des fluctuations extrêmes de l'humeur, avec une alternance de périodes d'excitation et de dépression, entrecoupée de périodes normales. Les conséquenc...

Plus d'articles