PUBLICITÉ

Trouble déficitaire de l'attention: encore trop mal connu

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/11/2009 - 00h00
-A +A

Le TDA/H, trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité, a fait couler beaucoup d'encre ces dernières années. De nombreuses personnes pensent encore qu'il n'est qu'une manifestation normale de la turbulence des jeunes enfants, surmédicalisée par des parents dépassés. Rien n'est moins vrai...

PUB

Le TDAH, une maladie pour de vrai...


Commençons par rappeler que le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité est une maladie aussi vraie que n'importe quelle autre, et l'une de celles qui sont le plus souvent diagnostiquées chez les enfants. Ce trouble entraîne avant tout une très grande difficulté à se concentrer: alors que la plupart des gens sont capables de bloquer les stimulations extérieures à volonté sans même y penser, cela demande aux enfants souffrant de TDAH un très gros effort, qu'ils ont donc du mal à maintenir sur une longue période. Toute activité qui demande de la concentration est donc très difficile pour eux, et ils ont du mal à la maintenir pendant plus de quelques minutes. On comprend que dans ces conditions, faire ses devoirs et même assister aux cours est très difficile... Même quand l'hyperactivité (traduction physique de ce trouble, qui fait que les enfants ont du mal à rester immobiles, même quelques minutes) n'est pas au rendez-vous.

Quelles solutions pour le TDAH?


Heureusement, il existe des solutions pour les personnes souffrant de TDAH. Pour les enfants, l'acquisition d'une routine solide est très précieuse: Les mêmes activités gagneront à être effectuées toujours à la même heure et au même endroit. Il est aussi important de fixer aux enfants TDAH des règles fermes qui lui donneront des repères... Sans non plus en exiger trop. Demander à un enfant TDAH de rester des heures assis à son bureau à travailler est inefficace et ne servira qu'à lui donner une mauvaise image de lui-même. Mieux vaut ménager des pauses. Il est également très important d'encourager les enfants TDAH: même s'ils ont du mal à se concentrer, ils ont des capacités et de l'intelligence. En récompensant l'effort et non le résultat, vous les aiderez à réaliser leur potentiel. Il est cependant parfois nécessaire de prendre des médicaments. Ceux-ci, rilatine en tête, ont une réputation exécrable dans le public, et même parfois auprès des professionnels de la santé. Pourtant ils peuvent faire une très grande différence dans la vie de l'enfant, l'aidant à canaliser ses pensées.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/11/2009 - 00h00 Merci à Pascale De Coster, fondatrice de l'association TDAH Belgique.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Contre l'hyperactivité, des règles avant tout Mis à jour le 08/01/2008 - 00h00

Pour les enfants souffrant du trouble déficitaire de l'attention ou hyperactifs, faire face aux contraintes de la vie de tous les jours est très difficile. Et pour leurs parents, du coup, c'est pareil… Une solution s'offre à eux, pas facile mais effi...

Plus d'articles