PUBLICITÉ

Le test Hemoccult II®

Publié par Collectif d'auteurs de la Fondation ARC le 16/03/2010 - 01h00
-A +A

Le test Hemoccult II® se réalise dans le cadre du dépistage organisé du cancer colorectal. Il s’adresse aux personnes de plus de 50 ans, jusqu’à 74 ans.

PUB

Le test Hemoccult II®

Son principe se fonde sur la recherche d’un saignement microscopique (c’est-à-dire non visible à l’œil nu) dans les selles. En effet, à un stade précoce, les cancers de l’intestin peuvent libérer du sang dans les selles sans que l’on s’en aperçoive.

En pratique, le patient reçoit un lot de trois tests cartonnés.
La réalisation du test consiste à prélever et déposer soi-même deux échantillons de matière fécale (l’équivalent d’une lentille) sur les emplacements indiqués du carton. Le carton est ensuite replié selon les indications. L’opération doit être répétée trois jours de suite, sur chacun des tests cartonnés fournis. Ces prélèvements sont ensuite glissés dans l’enveloppe fournie avec le test et expédiés au laboratoire d’analyse indiqué.

  • Un test négatif (dans 97 % des cas) signifie qu’aucun saignement n’a été détecté dans les selles. Pour autant, cela n’exclut pas entièrement la présence d’un cancer ou d’un polype. La sensibilité du test dans le cancer colorectal est faible (50 % des cancers ne sont pas détectés. Source HAS 2008) parce que le cancer présent dans l’intestin peut ne pas saigner au moment de la réalisation du test. Le test doit donc être renouvelé tous les deux ans ; entre temps, des troubles ou des saignements digestifs doivent inciter les patients à consulter leur médecin.
  • Un test positif (3 % des cas) indique uniquement la présence de sang dans les selles, qui peut être la conséquence d’un polype ou d’un cancer. Afin d’en connaître l’origine, le médecin prescrit une coloscopie.

En savoir plus sur les examens du cancer

Lire également dans ce guide :
L’autopalpation
Le test Hemoccult II®
La coloscopie
Le frottis cervico-utérin
Les marqueurs tumoraux
Les biopsies
Les examens du cancer
L’imagerie médicale
Les tests génétiques
Les examens cliniques
Peut-on se protéger du cancer ?

Publié par Collectif d'auteurs de la Fondation ARC le 16/03/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plus d'articles