Tatouages au henné noir: un cuisant souvenir de vacances!

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 05/07/2005 - 00h00
-A +A

Un gecko sur l'épaule, une frise autour du poignet,… les motifs ne manquent pas pour les jolis tatouages temporaires qui mettent si bien le bronzage en valeur, d'autant plus s'ils sont exécutés rapidement, sans douleur et s'estompent en quelques semaines. Pas si sûr!

PUB

Le henné est un colorant naturel extrait d'un arbuste poussant en Afrique du Nord et en Asie notamment. Le tatouage temporaire au henné est une pratique ancestrale dans ces régions. Dans nos contrées, après l'engouement des hippies et des mouvements de retour à la nature des années 60 et 70, qui l'utilisaient comme teinture capillaire, c'est à la chanteuse Madonna que l'on doit son actuelle popularité, particulièrement sur les lieux de vacances.

En cause: le PPD

Sa couleur grenat est généralement foncée par l'adjonction d'une substance synthétique, la para-phénylènediamine (PPD), un produit bien moins cher que l'extrait d'indigo, 100% naturel. Le henné pur ne provoque que très rarement des allergies, ce qui n'est pas le cas de la PPD, un puissant allergène déclenchant des réactions allergiques chez de très nombreuses personnes. C'est la raison pour laquelle la Communauté européenne a interdit son utilisation directement sur la peau dans les mascaras, les cosmétiques et les colorants pour sourcils, et a limité sa concentration maximale à 6% dans les teintures capillaires. Le problème avec les tatouages foncés au henné c'est que le tatoueur ignore généralement sa composition!

Réaction en relief

Les premiers symptômes de réaction allergique apparaissent généralement deux semaines environ après l'application, lorsque le motif a pratiquement disparu, et se traduisent par des démangeaisons, une légère douleur ou sensation de brûlure, une rougeur, une tuméfaction, la formation de cloques. A ce stade, le dessin apparaît en relief sur la peau. La personne peut aussi ressentir un malaise généralisé. Cet eczéma de contact est traité aux corticostéroïdes. La lésion guérit généralement après 3 à 4 semaines. Une hypo- ou une hyperpigmentation de la peau (une coloration plus claire ou plus foncée) peut encore subsister pendant 3 à 12 mois.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 05/07/2005 - 00h00 "Brandend jeukende resten van henna-tatoeages", Karen Neyens et An Goossens, service de dermatologie, KUL.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Autobronzants : tous les trucs ! Publié le 30/06/2017 - 11h59

Ils laissent votre peau indemne de tout dégât lié au soleil, n'ont aucun effet délétère sur la santé, et vous offrent aujourd'hui un résultat vraiment satisfaisant : un teint ensoleillé par le bronzage même si il pleut depuis deux mois. Les autobronz...

Soins des pieds: spécial bain de pieds Publié le 08/05/2015 - 11h26

Avec les beaux jours, les pieds se dévoilent. Montrez-les et admirez-les, mais avant, pensez à faire peau neuve. Rien de tel que le bain de pieds pour faire une beauté à vos pieds avant de les exposer. Peau sèche et épaissie : quel protocole pour le...

Plus d'articles