PUBLICITÉ

Le syndrome du canal carpien enfin dévoilé?

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 16/01/2007 - 00h00
-A +A

Une analyse au microscope du syndrome du canal carpien a peut-être mis le doigt sur la cause de cet état douloureux dont la fréquence est en constante augmentation ces dernières années. Parmi les causes suspectées, l'utilisation de la souris (informatique) et, plus généralement, les professions imposant des mouvements répétitifs de la main, une position non naturelle de cette dernière, une préhension serrée.

PUB

Compression et lésion

Le canal carpien est un passage étroit délimité entre les os et les ligaments du poignet protégeant le nerf médian de la main et les tendons des muscles fléchisseurs des doigts. Lorsque le nerf médian est comprimé, la lésion se traduit par une faiblesse et/ou un engourdissement dans la main et dans le poignet, voire une douleur irradiant parfois jusque dans le bras. On parle alors de syndrome du canal carpien.
Bien que ce soit généralement les personnes qui accomplissent des gestes répétitifs de la main qui souffrent du syndrome du canal carpien, le lien n'avait jamais été prouvé jusqu'ici.

Des chercheurs de la Mayo Clinic aux Etats-Unis ont utilisé de puissants microscopes afin d'examiner les canaux carpiens de 11 patients atteints du syndrome. Ils ont aussi analysé les canaux carpiens de 16 personnes décédées, dont deux avaient souffert du syndrome.
Cette analyse a montré plusieurs couches parallèles de tissus associées aux tendons dans le canal carpien. Quand ceux-ci glissent dans le canal carpien, ils entraînent ces tissus avec eux. Un peu comme quand on étend un bras recouvert de plusieurs couches de manches.
Chez toutes les personnes atteintes du syndrome du canal carpien, les chercheurs ont observé des lésions des tissus conjonctifs, accompagnées de parties fibreuses et cicatricielles. Comme on peut s'y attendre quand la lésion résulte d'une blessure, les atteintes les plus graves se sont produites tout près du tendon.

Les chercheurs avancent dès lors que les mouvements violents ou répétitifs de doigts voisins dans différentes directions cisaillent les tissus conjonctifs dans le canal carpien et provoquent le syndrome du canal carpien.
Ce constat doit - bien entendu - être confirmé. Mais s'il l'est, il implique de nouveaux traitements de cet état fortement invalidant. Il suggère également la possibilité d'un diagnostic bien plus précoce, avant le développement du syndrome.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 16/01/2007 - 00h00 Ettema, A.M. Plastic and Reconstructive Surgery, November 2006; vol 118: pp 1413-1422.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plus d'articles