Sports d’hiver: spécial snowboard

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 11/02/2013 - 18h05
-A +A

PUB

Autres conseils pour snowboarders

  • Portez un casque.
    Le port du casque est recommandé pour tout sport de glisse et à tout âge.
    Il protège des traumatismes crâniens, dont les risques sont élevés lors des collisions.
    Le taux de collisions sur pistes (12.5%) ainsi que les traumatismes crâniens sont en légère hausse depuis dix ans.
  • Préférez des bottes souples ou des chaussures de surf rigides spécifiques.
  • Veillez à la présence d'un antidérapant collé sur la planche entre les fixations.
  • Sur les télésièges et téléskis, déchaussez le pied arrière pour plus de confort.
  • Débutants, commencez sur une pente très douce, même si vous êtes un skieur confirmé: en snowboard, un accident sur deux survient dans les trois premiers jours de pratique.
  • Regardez bien autour de vous, surtout dans les virages "backside" où la visibilité est réduite.

 

Que penser des snowparks?

Conçus pour limiter le risque de collision entre skieurs et snowboarders, les snowparks se développent dans les stations de ski pour accueillir les snowboarders et freeriders amateurs de sauts et de figures.

Selon une enquête réalisée en 2011, les snowparks sont utilisés "de manière responsable et avec un niveau de protection satisfaisant" (60% des pratiquants portent un casque, 30% une protection dorsale et 13% un short), excepté les protège-poignets qui ne sont portés que par 3,5% des pratiquants.

Attention toutefois, la pratique en snowpark présente un sur-risque général et un risque plus élevé de blessures graves et d'hospitalisations, la moitié survenant lors des sauts aériens, tandis que 100% des traumatisés crâniens ne portaient pas de casque!

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 19/02/2013 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 11/02/2013 - 18h05

Médecins de Montagne, http://www.mdem.org, 4 février 2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB