PUBLICITÉ

Soutien aux génériques: le prix de référence passera à 20% en juillet 2002

Publié par Dr Marc Sertyn le 26/11/2001 - 00h00
-A +A

En vertu du prix de référence, lorsqu'existe sur le marché un produit générique peu ou prou équivalent à la molécule noble, celle-ci est remboursée sur base du prix du générique soit 16% moins cher.

PUB

La mesure rapportera 1,8 milliard en 2001. Le patient paie la différence s'il souhaite la molécule noble. Selon l'APB, citée par le CD &V Luc Goutry, le TM pour le patient aurait augmenté de 17% (+ 380 millions).

Frank Vandenbroucke a confirmé que la vente de génériques a fortement augmenté suite à cette mesure. Il a annoncé qu'il souhaitait l'étendre en 2002. Dès juillet, le prix de référence passera de 16 à 20% (contre 26% précédemment annoncé).

Mais comme les firmes de molécules nobles sont autorisées à baisser leur prix en conséquence, Vdb prévoit que les génériqueurs pourront encore baisser les leurs pour maintenir une différence.

A l'origine de ce système du patient-payeur, Vdb espère que le patient paiera moins de TM à l'avenir. Le brave homme!

Publié par Dr Marc Sertyn le 26/11/2001 - 00h00 Le Journal du Médecin (16 novembre 2001) ©MediMediaNet
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Médicaments : plus OU moins chers ? Mis à jour le 23/12/2002 - 00h00

A partir du 1er janvier 2003, certains médicaments coûteront moins chers ; d'autres en revanche ne connaîtront pas cette baisse de prix et, enfin, certaines boîtes coûteront plus chers. Cette valse de prix a différents motifs…

Moins d'antibiotiques grâce à un test efficace Mis à jour le 23/02/2002 - 00h00

Un nouveau test, le " test angine ", a permis de diminuer de moitié la prescription d' antibiotiques au cours d'une période d'essai de deux ans réalisée en France et plus précisément en Bourgogne. Ce test qui détermine l'origine virale ou bactérienne...

Le fugu contre les douleurs cancéreuses Mis à jour le 01/06/2004 - 00h00

Des chercheurs canadiens ont découvert que la tétrodotoxine, poison mortel renfermé dans les viscères du fugu ou poisson-globe, un mets de choix au Japon, pourrait soulager les douleurs cancéreuses résistant aux traitements classiques.

Plus d'articles