PUBLICITÉ

Sexualité et grossesse

Mise à jour par Dr Renaud Guichard le 27/02/2015 - 10h13
-A +A

Le sexe pendant la grossesse est un sujet encore tabou. C'est un constat : les relations sexuelles sont moins fréquentes à ce moment. Or, physiquement, rien ne s'y oppose véritablement.

PUB

La sexualité mise à l'écart pendant la grossesse

La fatigue, la baisse de la libido, la peur de faire mal au bébé et le tabou ambiant font que l'on a spontanément tendance à mettre la sexualité de côté pendant la grossesse. La sexualité a pour but de concevoir un enfant, un fois l'objectif atteint, elle est souvent remise en question.

D'autre part, la médicalisation actuelle de la grossesse rend les couples préoccupés par la santé du bébé, et ils pensent lui faire prendre un risque inutile avec l'acte sexuel. Cette réaction est parfois due à une méconnaissance de l'anatomie féminine, l'utérus étant perçu comme vulnérable.

Grossesse: une libido en dent de scie

En théorie, on dit que le premier trimestre est plutôt calme, le deuxième trimestre très actif, avec à nouveau une baisse de libido au troisième trimestre. Les sensations sexuelles sont décrites comme augmentées, et l'orgasme plus rapidement atteint. La réalité est toutefois beaucoup plus complexe. La libido de la femme est augmentée, mais en même temps c'est une libido narcissique (énergie de vie investie sur l'enfant), ce qui peut être source d'inquiétude. La réaction du compagnon n'y est pas pour rien. Celui-ci est également perturbé. Il appréhende et ne comprend pas toujours les bouleversements profonds de sa compagne, ce que les Anglo-Saxons appellent les 3 F : Fear, Flight, Fight. Ce qu'on peut traduire par "peur", "fuite" et "agressivité".

Quoique perturbé, le compagnon ne doit pas lâcher prise et tenir son rôle, même si sa sexualité est influencée par celle de sa femme. Si la vie sexuelle est interrompue pendant trop longtemps, une distance risque de se créer et le couple risque d'en souffrir. Des adaptations sont bien sûr parfois nécessaires et la tendresse peut retrouver toute sa place, ainsi que l'érotisme. Une autre dimension de la vie sexuelle peut ainsi être explorée.

Initialement publié par Dr Renaud Guichard le 02/06/2004 - 02h00 et mis à jour par Dr Renaud Guichard le 27/02/2015 - 10h13
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Comment parler de la sexualité avec son adolescent ? Mis à jour le 09/07/2002 - 00h00

Parler de sexe avec son enfant reste tabou dans la plupart des familles : peur de ne pas trouver les mots, le moment ou le courage… tout est prétexte à repousser cette confrontation. Mais votre enfant a besoin de réponses. Même si le rôle des parents...

Le parent, l'adolescent et la sexualité Mis à jour le 24/06/2003 - 00h00

Votre enfant est aujourd'hui devenu un adolescent qui vous dépasse déjà de quelques centimètres. L'été arrive. Et vous le savez (n'avez-vous pas aussi été ado ?), c'est une période propice aux rencontres. Peut-être vivra-t-il (elle) alors sa première...

Plus d'articles