PUBLICITÉ

Senior : choisissez votre sport !

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 22/04/2002 - 00h00
-A +A

Le sport est bon pour la santé à tout âge. L'activité physique repousse le décès de plusieurs années, toute chose étant égale par ailleurs.

PUB

Pour le senior, cela se traduit aussi par un retard d'institutionnalisation de 8 à 14 ans. Ceci s'explique, notamment, par l'augmentation de la capacité respiratoire dont bénéficie la personne active. En effet, avec l'âge cette capacité diminue fréquemment jusqu'à un litre par minute. Ceci suffit à peine pour mener à bien des activités quotidiennes. Grâce à un entraînement adéquat, cette capacité peut être augmentée assez facilement d'un demi-litre par minute, ce qui suffit à repousser la survenue de handicaps et l'admission dans une maison de repos.

Examen obligatoire

Cependant, la pratique d'un sport doit se faire en toute sécurité, ce qui signifie qu'un examen médical est fortement recommandé. Son objectif est de déterminer les possibilités individuelles et de déterminer le type d'activités qui s'avérera le plus intéressant. La fréquence des entraînements est également très importante. Selon les possibilités, celle-ci doit être de 3 à 7 fois par semaine. La durée de l'entraînement peut aller de 20 à 60 minutes, selon le type d'activités. Sachez cependant qu'il est préférable de privilégier la fréquence plutôt que la durée !Il est assez simple de déterminer soi-même la limite de l'effort fourni. Il suffit en effet de rester en dessous de la zone de sécurité qui correspond à 60 % de la fréquence cardiaque maximale. On la calcule de manière très simple en réalisant l'opération suivante : 220-âge= 60 % de la fréquence cardiaque maximale. Ainsi, le rythme cardiaque d'une personne de 65 ans devra rester en decà de 115 pulsations/minute.

Bien choisir

Les exercices de renforcements musculaires doux sont évidemment préconisés doivent être préférés aux exercices plus violents : le vélo, de la natation, de la gymnastique douce, de l'aquagym, du golf, de la danse, du yoga, de la marche, du ski de fond, etc. On déconseille les exercices violents comme le squash, le badminton. Le jogging peut ne plus être indiqué pour certaines personnes, car il exerce trop de contraintes sur les articulations des membres inférieurs. La condition physique d'une personne âgée dépendra fortement de sa condition physique lorsqu'elle était jeune. C'est pourquoi il est préférable de rester en activité plutôt que de souscrire à une sédentarité délétère. Enfin, on veillera à respecter certaines règles : choisir une activité qui vous plaît, éviter un entraînement à l'extérieur en cas de grosse chaleur ou de froid intense, s'entraîner progressivement, éviter une fatigue trop importante, éviter les mouvements brusques, causes fréquentes de douleurs. L'entraînement doit aussi être arrêté en cas de douleurs thoraciques, musculaires ou articulaires.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 22/04/2002 - 00h00

Life²

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La fréquence cardiaque, un signe de longévité Mis à jour le 02/01/2007 - 00h00

Tout le monde sait qu'un rythme cardiaque qui s'emballe peut avoir des conséquences très dangereuses. Mais la fréquence cardiaque au repos joue également un rôle majeur. La morale : pour vivre longtemps, faites du sport ! En effet, la pratique réguli...

Le calcium expliqué aux sportifs Mis à jour le 26/10/2009 - 00h00

L'importance du calcium pour la santé du squelette nous a été révélée lors d'études sur l'alimentation des Inuits d'Alaska. Explications.

Les gestes qui sauvent de la noyade Publié le 30/06/2017 - 16h33

Première cause de mortalité par accident chez les enfants, la noyade engendre la mort d'une centaine d'enfants chaque année. Comment bien réagir ?

Plus d'articles