PUBLICITÉ

Au secours, le rhume des foins revient !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/04/2017 - 14h21
-A +A

Le printemps s'est montré tardif cette année... du coup les personnes souffrant d'allergie, et en particulier de rhume des foins, ont été épargnées quelques semaines de plus par leurs symptômes désagréables. Mais maintenant, la saison est là et bien là !

PUB

Le rhume des foins est causé par de nombreux allergènes

Traditionnellement, le pollen du début du printemps est le bouleau. La plupart des autres arbres pollinisent en avril, voire en mai ; les graminées leur succèdent aux mois de juin et juillet, avant que l'armoise prenne le relais au mois d'août. On le voit, il est possible de souffrir de rhinite allergique pendant une grande partie de l'année, même si nous avons l'habitude de considérer le rhume des foins comme une affection liée uniquement au plein été.
 

Comment savoir si l'on souffre de rhume des foins ?

S'il est facile de reconnaître le rhume des foins qui correspond à tous les clichés (déclenchement à la belle saison, durée de l'affection limitée à quelques semaines, symptômes qui empirent quand on se trouve à l'extérieur), certaines rhinites allergiques sont plus discrètes. Il peut donc arriver qu'un patient supporte les symptômes, croyant qu'il souffre d'un rhume ordinaire, alors que des anti-histaminiques pourraient lui rendre de grands services. Si vous souffrez d'une rhinite qui dure plus d'une semaine sans que les symptômes ne diminuent, il est toujours intéressant d'aller voir votre médecin. Voici les signes qui doivent en particulier vous faire penser aux allergies respiratoires :

  • Nez qui coule sans arrêt, comme un robinet, un liquide tout à fait clair

  • Nez qui pique et démange en plus de couler

  • Eternuements en rafale (pas un ou deux, mais cinq ou dix l'un après l'autre)

  • Yeux qui piquent ou brûlent à la même période

  • Les allergies s'accompagnent souvent d'une difficulté à dormir, d'une difficulté à se concentrer et d'irritabilité.
Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/05/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/04/2017 - 14h21

www.airallergy.be

Notez cet article
PUBLICITÉ
A lire aussi
Rhume ou rhinite allergique ? Publié le 25/04/2017 - 15h54

Certes, une série d'éternuements à chaque fois que l'on croise un chat ou systématiquement au début du mois d'avril, oriente facilement vers une rhinite allergique. Tout comme un bon rhume après un refroidissement. Mais dans nombre d'autres cas, ce n...

Questions autour de la rhinite Mis à jour le 27/05/2002 - 00h00

Rhume des foins et asthme sont souvent les expressions d'une allergie . Comment éviter le passage de l'une à l'autre ? Quels sont les traitements efficaces chez l'adulte et chez l'enfant ? Les réponses d'un allergologue et pneumologue pédiatre, le Dr...

Plus d'articles