PUBLICITÉ

La schizophrénie : une évolution inexorable ?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 17/06/2002 - 00h00
-A +A

La schizophrénie est une maladie permanente qui évolue par épisodes aigus. Le vécu des patients est très difficile et la prise en charge complexe. C'est pourquoi beaucoup de patients doivent subir des hospitalisations à répétition mais certains bénéficient néanmoins d'une bonne intégration sociale.

PUB

Comme nous l'avons vu la semaine dernière, la schizophrénie constitue une maladie lourde tant sur le plan médical que sur le plan social. Elle concerne un grand nombre de personnes en Belgique mais heureusement à des degrés divers. L'origine de cette diversité reste inconnue tout comme l'origine de la maladie elle-même. Les troubles surgissent généralement chez l'adulte jeune en un épisode soudain mais il est probable que des signes avant-coureurs surviennent plus tôt.

D'abord confirmer le diagnostic

Après ce premier épisode, il faudra attendre 6 mois avant que le diagnostic soit posé et un traitement réellement entrepris. Ce délai est indispensable afin de bien confirmer le diagnostic. En effet, celui-ci revêt un caractère définitif. Cet aspect est probablement le plus difficile à admettre par le malade et sa famille. En effet, il s'agit réellement d'une étiquette collée sur le patient qu'il portera toute sa vie. S'il est vrai que la maladie s'accompagne de signes que l'on peut difficilement camoufler.

33% des patients bénéficient tout de même d'une bonne intégration sociale lorsque le traitement est bien suivi. Seulement 15% des patients bénéficient d'un travail à temps complet.

Forte mortalité

La maladie est également lourde à supporter par son aspect permanent. Environ 8 patients sur 10 vivront au moins une hospitalisation. Le plus souvent, ces mêmes personnes devront être réhospitalisées. Sur une vie entière, un patient schizophrène vivra 6 hospitalisations en moyenne ! L'un des signes qui accompagne la maladie est la dépression. Environ la moitié des malades feront une tentatives de suicides et 10% réussiront sur 10 ans.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 17/06/2002 - 00h00 Source : Conférence du Pr J Peuskens, Hotel Montgomery, Bruxelles avec le soutien d'AstraZeneca Livre : " Les troubles schizophréniques ", Michel De Clercq, Joseph Peuskens, Ed De Boeck Université, 2000 554 Pages, ISBN : 2-8041-3134-3
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
La chirurgie cardiaque à tout âge ! Mis à jour le 25/04/2006 - 00h00

Aujourd'hui, plus de la moitié des malades opérés du cŒur a plus de 70 ans. Quel chemin parcouru quand on sait que dans les années 70, ces patients ne représentaient que 3,6% des opérés en chirurgie cardiaque … Et les résultats sont excellents !

Dépression: 10% des Belges Mis à jour le 23/11/2004 - 00h00

"La Dépression en Question" est une action visant à attirer l'attention du grand public sur une maladie importante qui touche plus de 10% de la population belge, soit près de 1,2 million de personnes de tous âges, conditions et milieux sociaux.

Dépression : un risque de rechute important Mis à jour le 17/06/2003 - 00h00

Les rechutes sont fréquentes, se multiplient et s'accélèrent. Un patient qui a déjà fait un épisode dépressif a 60% de risque d'en faire un autre au cours de sa vie. Celui qui en a fait deux a 70% de risque de rechute. A trois épisodes, cette probabi...

Plus d'articles