PUBLICITÉ

Rugby : la grande casse

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/04/2014 - 12h23
-A +A

Les rugbymen ont beau avoir l'air solides, ils sont tout de même très sujets aux blessures !

Et ces dernières années, celles-ci se font plus fréquentes et plus sérieuses.

PUB

Quelles blessures au rugby ?

A les regarder, on constate que les rugbymen sont de plus en plus balèzes. Alors qu'ils pesaient en moyenne 93 kilos dans les années 90, aujourd'hui ce chiffre est passé à 110 kilos. Cette métamorphose connaît évidemment des répercussions sur le plan du jeu. Mais aussi sur les blessures.

Les chocs entre adversaires faisant partie intégrante de la discipline, il paraissait donc légitime de s'interroger sur les conséquences médicales d'une telle transformation des gabarits. Les études épidémiologiques révèlent qu'elles sont à la fois plus fréquentes et plus sérieuses que dans le passé.

Certains chiffres sont éloquents : le nombre de blessures a plus que doublé depuis la professionnalisation du sport. Et ces dernières années on a vu se multiplier les blessures très graves - en 2013 un joueur italien a dû se faire retirer la rate suite à un choc trop violent.

Des effets à plus long terme

Bien sûr, répertorier, classer et analyser les blessures subies par les rugbymen dans le cours du jeu est une bonne chose.
Mais le rugby pourrait être responsable à moyen ou long terme d'autres pathologies...

"Il arrive assez souvent qu'on mette en évidence des cas de gonarthrose et de coxarthrose évoluées (ndlr : respectivement arthrose du genou et des hanches) chez des joueurs relativement jeunes" explique le docteur Christian Bagate, président de la commission médicale de la fédération francaise de rugby. Voilà qui promet des boiteries pour plus tard.

Pire encore : plusieurs études mettent en évidence l'installation précoce d'une arthrose du rachis aux conséquences parfois très graves. Et la question des dommages au cerveau est aussi soulevée suite à la multiplication des commotions cérébrales chez des joueurs parfois très jeunes.

Actuellement, les dirigeants et les médecins réfléchissent à l'adoption de mesures pour protéger les joueurs sans dénaturer le jeu.

Initialement publié par Gilles Goetghebuer (d'après une enquête de Matthieu Tonneau) le 19/06/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 24/04/2014 - 12h23

Age-related changes in the cervical spines of front-line rugby players, American Journal of Sports Medicine, 1999. J. Berge, B. Marque, JM. Vital, J. Senegas, JM Caille (Department of Neuroradiology, Hopital Pellegrin, Bordeaux, France)

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Rugby: tout faire pour éviter les blessures Mis à jour le 15/04/2008 - 00h00

Une étude récente s'est penchée sur les causes les plus fréquentes de blessure chez les amateurs de rugby. Ce sport est en effet souvent à l'origine de traumatismes. Pourtant, il apparaît que les règles du jeu permettent de se protéger efficacement!

Que risque-t-on en jouant au golf ? Publié le 14/08/2013 - 16h59

Comme tout sport, le golf est une activité physique bénéfique pour la santé , mais dont la pratique peut être associée à certaines blessures spécifiques. Dans le cas du golf, ces pathologies sont essentiellement ostéo-articulaires, touchant les lomba...

Rugby: Une étrange épidémie Mis à jour le 06/11/2007 - 00h00

L'année passée, le rugby belge a été le théâtre d'une épidémie rarissime et foudroyante. Retour sur ces événements.

Le football catastrophe Publié le 28/08/2017 - 11h59

Le football est souvent percu comme étant un sport violent, responsable de nombreuses blessures. Quelle est la part du mythe et de la réalité?

Plus d'articles