PUBLICITÉ

Rhinite, rhume des foins : Savez-vous à quel âge commencent les allergies ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/06/2015 - 09h25
-A +A

La rhinite allergique est encore souvent appelée rhume des foins même s'il est aujourd'hui bien connu qu'elle peut frapper de février à octobre. Très fréquente chez les adultes, elle est parfois difficile à repérer chez les enfants. À partir de quel âge peut-on souffrir de rhinite allergique ?

PUB

La rhinite allergique peut débuter très jeune !

Rappelons que la rhinite allergique est une inflammation des muqueuses du nez, qui entraîne plusieurs types de symptômes :

  • Nez qui coule en abondance.
  • Eternuements répétés, en rafale.
  • Picotements ou chatouillis dans le nez.
  • Ronflements.
  • Maux de gorge et de tête.
  • Toux.

La rhinite allergique est souvent associée à une conjonctivite et à l'asthme.

Les premières manifestations de la rhinite allergique peuvent remonter à un âge très jeune : dès deux ans, voire même avant quand l'allergène sensibilisant se trouve à l'intérieur de la maison (acariens, animaux de compagnie, etc.).

Reconnaître une rhinite allergique chez le jeune enfant : pas évident

S'il est possible d'avoir une rhinite allergique dès le plus jeune âge, la plupart du temps la maladie est détectée entre quatre et six ans. C'est en partie parce que le risque d'être sensibilisé à un allergène augmente avec l'âge, mais aussi probablement parce que quand l'enfant est très jeune, il n'est pas évident de faire la différence entre une rhinite allergique et une rhinite tout court, liée à un virus : un rhume. En effet, l’allergie se manifeste par des « refroidissements » qui n’en finissent pas… Mais qui s’étonnerait de voir un tout jeune enfant, scolarisé ou qui va à la crèche, faire rhume sur rhume ?

Quand faut-il consulter un médecin ?

Comme la rhinite allergique n'entraîne pas de fièvre, les parents peuvent hésiter à consulter. Il ne faut cependant pas hésiter si les symptômes sont sévères et gênants. Il faut faire particulièrement attention quand la respiration est parfois sifflante : la rhinite allergique chez l'enfant peut être liée à l'asthme, qu'il est important de dépister. Parlez-en avec un pédiatre ou votre médecin traitant.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/06/2015 - 09h25 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/06/2015 - 09h25

Becker, JM et al., Medscape, janvier 2015.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Questions autour de la rhinite Mis à jour le 27/05/2002 - 00h00

Rhume des foins et asthme sont souvent les expressions d'une allergie . Comment éviter le passage de l'une à l'autre ? Quels sont les traitements efficaces chez l'adulte et chez l'enfant ? Les réponses d'un allergologue et pneumologue pédiatre, le Dr...

Rhume ou rhinite allergique ? Publié le 25/04/2017 - 15h54

Certes, une série d'éternuements à chaque fois que l'on croise un chat ou systématiquement au début du mois d'avril, oriente facilement vers une rhinite allergique. Tout comme un bon rhume après un refroidissement. Mais dans nombre d'autres cas, ce n...

Allergie : la rhinite s'estompe avec le temps Mis à jour le 09/01/2007 - 00h00

Les sujets allergiques ont un espoir de voir leurs épisodes de rhinite s'espacer avec le temps. En effet, la fréquence de cette maladie chronique diminue avec l'avancée en âge. Parallèlement, l' asthme est un prédictif de rhinite , tout comme les ant...

La rhinite allergique favorise l'asthme Mis à jour le 08/11/2005 - 00h00

Les asthmatiques souffrent souvent de rhinite allergique , laquelle constitue un facteur aggravant de l' asthme . Mais inversement, les patients atteints de rhinite allergique développent plus souvent un asthme. Ainsi, en cas de rhinite allergique, i...

Plus d'articles