Aller au contenu principal
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Reprise du sujet inital

le rejet ou l'inacceptation de la maladie chez les proches

Publié par le 11/09/2012 - 23h18
PUB

Bonsoir. Je suis bipolaire depuis une quinzaine d'années. Ca a commencé par une simple dépression : je pleurais pour n'importe quoi. J'ai consulté, et on m'a suggéré de me faire hospitaliser. Mon fils était à cette époque en pleine adolescence. Il a vu plusieurs fois sa maman se faire des TS (médocs, veines...) Il me demandait en me suppliant de ne plus jamais recommencer. J'ai voulu être honnête avec lui, et lui ai dit que je ne pouvais pas, parce qu'à ces moment-là, je ne me contrôlais plus (phase vers le bas). Il y a un proverbe qui dit "garde-toi d'ouvrir les mains pleines de vérité", et j'aurais dû l'appliquer. A présent que je consulte régulièrement, que les médicaments adéquats ont fait leurs preuves, et que j'ai pris beaucoup de temps à analyser les symptômes qui allaient en s'aggravant avant d'en arriver à un geste fatal et demander une hospitalisation, je ne vois plus mon fils unique, ni ne connais même pas mes deux petits garçons!... Mon fils me reproche sa souffrance endurée, et refuse que ses propres enfants fassent la connaissance d'une grand-mère dangereuse pour elle-même à laquelle ils pourraient s'attacher... Quant à mes parents, ma mère tentait de me raisonner pour "oublier tout ça", alors que justement la "raison" n'a rien à voir avec ces "états" de hauts et bas; et mon père, lui, me traitait carrément de folle. C'est encore une maladie "honteuse" très tabou, car mal connue et souvent prise pour de la mise en scène! Mieux vaudrait avoir des boutons partout, ou avouer un cancer que cette foutue bipolarité qui nous tient par des ficelles comme un pantin! On dépend d'elle, et déjà pour l'admettre soi-même, c'est un bien long chemin seul à parcourir à travers les méandres de ce que nous réserve la vie!

Signaler un abus






X
Les réponses
savoiretvivre a répondu le

Bonjour, et comment vous sentez vous actuellement par rapport à cet état bipolaire?

 

sanaga a répondu le

mon conjoint depuis 21 ans lamour de ma vie que maintenant je ne reconnait plus. Oui,j`ai bien vue maintenant avec du recul mais que pour moi me semblais comme des saute d`humeur apres avoir fais une  faillite et sen sortir comme couple et parents de 4 enfants...je me disais qu`on étais fais fort....jusqu`au jour ou sans dire mots a  personne alors que nous étions tous couché pour la nuit ....nous penssions.Ma fille de 15 ans entendit un bruit sourd et se réveilla en sursaut,elle descendit a la cuisine et trouva son pere sur le plancher qui  lui disait qu`il se sentait partir.Il y a toute une  suite a cette histoire qui nen   est  une  véritable malheureusement mais que  chaque jour  depuis ce  jour  nous   vivons au  quotidiens,car il est bien  dit  qu`on ne  sait pas  se  qui  nous pends au  bouts  du nez,et avoir su il y  a   21 ans   que  jaurais a    élever 4 enfants et parfois 5 avec  papa en crise je suis pas  sur que je  changerais  quoi  que   ce   sois  a ma vit jaurais peut-etre évité certains  drames a nos   enfants mais en-meme  temps je me  dit  que   lamour est plus fort que tout et ce qui ne te tue pas te rend plus fort....aimer un   bipolaire =ne pas toute prendre personnellement.affectueusement sa conjointe qui laime.xx

PUBLICITÉ
{ } { }