PUBLICITÉ

Reflux gastrique ? Dîner trop tardif !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 24/10/2006 - 00h00
-A +A

Le conseil classique donné aux personnes souffrant de remontées acides s'avère extrêmement judicieux, à savoir : respecter un délai de 3 heures entre le dîner et le coucher. En decà de cet intervalle, le risque de reflux peut être multiplié jusqu'à 7…

PUB
SOMMAIRE

RGO

Le reflux gastro-oesophagien, ou RGO, correspond à une remontée du contenu acide de l'estomac dans l'Œsophage. De telles régurgitations peuvent entraîner une Œsophagite, c'est-à-dire une inflammation de l'Œsophage.

Le reflux survient après les repas, provoquant des sensations de brûlures au creux de l'estomac et irradiant derrière le sternum. La douleur est déclenchée par la flexion du corps vers l'avant tandis qu'elle disparaît dès le redressement.
Le RGO est dû à une incontinence du sphincter inférieur de l'Œsophage. Il s'agit le plus souvent d'une hernie hiatale, c'est-à-dire qu'une partie de l'estomac passe dans le thorax à travers le diaphragme.
C'est ainsi que dans les cas les plus sévères et en cas de résistance aux traitements médicamenteux, on peut recourir à la chirurgie, dont le but est de restaurer des conditions anatomiques anti-reflux. Le geste chirurgical est aujourd'hui souvent effectué sous cŒlioscopie.

Sinon, le traitement de première intention vise principalement à soulager la douleur. L'acidité gastrique est combattue au moyen de médicaments antiacides. On recommande également d'éviter les repas copieux, le café et les boissons effervescentes. La réduction pondérale, l'arrêt du tabac et de l'alcool sont aussi utiles. En cas de RGO nocturne, il est conseillé de surélever la tête du lit.

L'intervalle de temps entre le repas et le coucher a également son importance. C'est ainsi qu'on recommande classiquement aux patients d'attendre environ trois heures entre le dîner et le moment du coucher.
Une étude vient enfin de prouver la validité de ce conseil, en montrant qu'un délai inférieur à trois heures peut multiplier le risque de RGO par 7,5.
Dans cette étude, 147 patients " reflueurs " ont été recrutés et comparés à des sujets témoins ne souffrant pas de RGO. L'intervalle de temps entre la fin du dîner et le coucher a été recueilli à l'aide d'un auto-questionnaire que tous les volontaires devaient remplir chaque jour. En tenant compte de la consommation de tabac et d'alcool et de l'indice de masse corporelle, les auteurs constatent que plus le délai entre le repas et le coucher est court, plus le risque de reflux est élevé. Ce risque est multiplié par 7,5 lorsque le délai est inférieur à trois heures, par rapport à un délai supérieur à 4 heures.

Les patients atteints de RGO ont donc tout intérêt à ne pas se coucher trop tôt après le dîner et à attendre un minimum de trois heures avant de se mettre au lit… Il est assez facile de prendre cette nouvelle habitude, qui consiste par exemple à dîner à 19h30 et à se coucher après 22h30.
En plus de ce conseil, pas de tabac, pas d'alcool, ni de kilos superflus.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 24/10/2006 - 00h00 Fujiwara Y., Am. J. Gastroenterol., 100: 2633-36, 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Brûlures d'estomac : et s'il suffisait de maigrir ? Mis à jour le 20/06/2006 - 00h00

Les aigreurs d'estomac , qui concernent nombre d'entre nous, seraient fortement liées à notre poids , donnant l'avantage aux plus minces. En effet, plus le poids augmente, plus le risque de souffrir de brûlures d'estomac s'accroît et plus les symptôm...

Brûlures d’estomac : comment survivre aux fêtes ? Publié le 26/12/2017 - 10h01

Les fêtes approchent avec leurs promesses de grande gastronomie et d’abondance. Or si vous êtes sujet aux brûlures d’estomac , vous vous demandez comment en profiter sans accentuer vos douleurs digestives ? Voici quelques conseils pour profiter des f...

Brûlures d'estomac : les erreurs à ne plus faire à table Mis à jour le 08/08/2017 - 17h11

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est très courant. Habituellement désigné par son principal symptôme, les brulures d’estomac, il est lié à des remontées acides depuis l’estomac jusque dans l’œsophage. Quelques précautions notamment au cours des repa...

Plus d'articles