PUBLICITÉ

Qui ne dort pas grossit

Publié par Pieter Segaert, journaliste santé le 06/07/2009 - 00h00
-A +A

Le manque de sommeil augmente le risque de surpoids. Les personnes qui dorment moins de six heures par nuit ont généralement un IMC plus élevé que les autres. L'explication réside probablement dans les changements hormonaux dus au manque de sommeil.

PUB

Sommeil et poids: un paradoxe


On pense généralement que moins dormir permet de diminuer son IMC (Indice de Masse Corporelle), car une personne qui dort brûle moins de calories qu'une personne en activité. Néanmoins, ces dernières années, plusieurs scientifiques ont démontré qu'il existe un lien manifeste entre le manque de sommeil et le surpoids, et même avec l'obésité. Il semble que moins dormir augmente l'appétit. Il suffit de se rappeler à ce propos les expéditions nocturnes vers le frigo quand on n'arrive pas à dormir.
L'université de Chicago (1) a comparé la prise de calories au cours d'une période pendant laquelle les personnes de l'étude ne pouvaient dormir que 5,5 heures par nuit et celle au cours d'une période pendant laquelle les mêmes personnes pouvaient dormir 8,5 heures. Au cours de la première période, la consommation quotidienne de calories s'est élevée à 1087 calories, uniquement pour des snacks. Tandis que la consommation au cours de la seconde période est restée limitée à 866 calories, uniquement pour les snacks. Les personnes de l'étude étaient autorisées à manger autant qu'elles le souhaitaient dans les deux situations. A l'inverse, le lien entre le manque de sommeil et l'obésité est aussi valable. La personne qui est obèse est 60 à 80% plus à risque d'être un petit dormeur. C'est ce qu'a constaté une revue de la littérature britannique (2).

Un taux hormonal différent


La science avance différentes explications pour la relation inversement proportionnelle entre le sommeil et l'indice de masse corporelle. Le stress peut aussi figurer parmi les facteurs. A cause du stress, les gens dorment moins bien et sont aussi enclins à manger davantage. La combinaison du stress et du manque de sommeil amplifierait encore le problème. Le stress empêche ceux qui en souffrent de suivre leur planning. Ils ont besoin de ce fait de plus d'étapes pour mener à bien les mêmes tâches, ce qui crée un stress supplémentaire et accroît la tendance à manger davantage. (3)
La Belge Karine Spiegel a formulé une seconde explication. La diminution du nombre d'heures de sommeil réduit aussi la quantité de leptine dans le sang et augmente le niveau de ghréline. Ces hormones sont responsables de la sensation de faim et de l'appétit. (4)
Est-ce que cela signifie pour autant que dormir davantage constitue le régime idéal? Pas du tout. Si une personne adulte a l'habitude de dormir 7 à 8 heures par nuit, dormir davantage n'entraînera pas une perte de poids. En outre, les hormones ne peuvent être tenues pour responsables que d'un nombre limité de kilos. Il existe par ailleurs suffisamment d'autres facteurs qui influencent le poids.

Publié par Pieter Segaert, journaliste santé le 06/07/2009 - 00h00 (1) SLEEP 2008, the 22nd Annual Meeting of the Associated Professional Sleep Societies, Baltimore, june 2008. (2) American Academy of Sleep Medicine. Carpuccio, F. Sleep, 2008; vol 31: pp 619-626. (3) Communiqué de l'American Thoracic Society. (4) Ann Intern Med. Spiegel K et al. Brief communication: sleep curtailment in healthy young men is associated with decreased leptin levels, elevated ghrelin levels, and increased hunger and appetite, 2004;141:846-850.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Et si dormir rendait intelligent ? Mis à jour le 27/04/2004 - 00h00

" En général, les gens ne dorment pas assez. Et c'est une véritable épidémie ", affirme John Shneerson du Papworth Hospital de Cambridge. Son avis est appuyé par une étude scientifique. Il s'agissait de trouver la solution d'un problème mathématique...

Sommeil et maladies Mis à jour le 19/06/2007 - 00h00

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi de tout notre organisme. Les données s'accumulent concernant le lien entre le manque de sommeil et l'obésité, mais aussi avec le diabète et les maladies cardiovasculaires...

Faut-il faire la sieste ? Publié le 25/07/2014 - 15h53

La croyance selon laquelle il faut éviter la sieste si l'on veut bien dormir la nuit, ne semble pas se vérifier scientifiquement. Au contraire, un petit somme l'après-midi augmente la durée quotidienne de sommeil, et en plus, améliore les performance...

Plus d'articles