PUBLICITÉ

Quels vaccins au cours de la première année de bébé?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/02/2013 - 11h07
-A +A

La première année des enfants est très chargée en vaccins.

Quelles sont les vaccinations que doivent recevoir les nourrissons au cours de leurs 12 premiers mois, pour les protéger de quelles maladies?

Au programme: diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B et méningites.   

PUB

Le vaccin hexavalent: poliomyélite, diphtérie, tétanos, coqueluche, méningites et hépatite B

Le vaccin contre la poliomyélite est le seul vaccin obligatoire en Belgique.

Les autres ne sont que recommandés.

Traditionnellement cependant, le vaccin contre la poliomyélite est administré dans un vaccin hexavalent, qui protège contre six maladies:

  • La poliomyélite
  • La diphtérie
  • Le tétanos
  • La coqueluche
  • Les infections par la bactérie haemophilus influenzae de type b (méningites)
  • L'hépatite B

Cette vaccination dénommée comprend trois injections espacées d’un mois à 2, 3 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 15 mois.

La vaccination contre la poliomyélite, la diphtérie et le tétanos

Ces maladies sont mortelles ou porteuses de séquelles très graves.

 

La vaccination contre la coqueluche

La coqueluche est en ce moment en recrudescence. Elle cause plusieurs dizaines de décès de nourrissons par an en Europe.

Compte-tenu des cas de coqueluche observés chez de très jeunes nourrissons contaminés par des adolescents ou de jeunes adultes, des rappels sont recommandés entre 5 et 6 ans et entre 14 et 16 ans. Ils sont pratiqués en même temps que les rappels diphtérie, tétanos et poliomyélite.

Et à l’approche de l’arrivée d’un bébé dans la famille, les parents sont invités à vérifier la date de leur rappel.
S’il remonte à plus de dix ans, une injection est à prévoir rapidement (une seule dose).


La vaccination contre l’Haemophilus influenzae B

La vaccination contre l’Haemophilus influenzae B est recommandée pour tous les enfants en prévention de la méningite.

 

La vaccination contre l’hépatite B

C’est exceptionnel, mais l’hépatite B peut être fulminante et mortelle.
Or le virus de l’hépatite est cent fois plus contagieux que celui du sida.

 

Vaccination contre le pneumocoque

Le pneumocoque est la première cause d’infections bactériennes chez les jeunes enfants.

La vaccination est recommandée à l’ensemble des enfants de moins de 2 ans, selon un schéma vaccinal comprenant deux injections à deux mois d’intervalle (la première injection dès l’âge de 2 mois) et un rappel à l’âge de 12 mois.

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 25/02/2013 - 11h07 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/02/2013 - 11h07

Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 10 avril 2012 / n°14-15, Institut de veille sanitaire (InVS).

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Coqueluche: vaccination indispensable pour les futurs parents Publié le 26/02/2013 - 11h14

Actuellement en recrudescence, la coqueluche est une maladie dangereuse pour les bébés . Les parents peuvent transmettre la coqueluche à leur bébé s'ils sont porteurs de la bactérie ; pour mettre toutes les chances de leur côté, un rappel de vaccin l...

Tétanos: la vaccination, c’est tous les 10 ans! Mis à jour le 24/09/2012 - 14h59

Le tétanos est une maladie infectieuse grave , potentiellement mortelle, contre laquelle nous disposons d’un vaccin très efficace … À condition de bénéficier du schéma vaccinal complet et ensuite, de penser à faire un rappel tous les 10 ans!

Les vaccins, c'est bien Mis à jour le 13/01/2004 - 00h00

La Société Belge de Pédiatrie prend position en faveur de la prévention des maladies graves chez l'enfant et lance une vaste campagne nationale de sensibilisation à la vaccination du nourrisson.

Peut-on voyager pendant sa grossesse ? Publié le 14/07/2017 - 09h48

Vous êtes enceinte ? Ne vous privez tout de même pas de partir en voyage. Attendre un bébé, ce n'est pas une maladie ! Observez simplement quelques précautions pour ne pas augmenter inutilement les risques pour votre santé et celle du bébé.

Plus d'articles