PUBLICITÉ

Quelques conseils pour résister aux rhumes

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/11/2016 - 15h25
-A +A

L'hiver s'accompagne toujours d'une multitude de petites affections se traduisant par un nez qui coule, une gorge qui gratte, une toux et/ou des éternuements. Pourquoi l'hiver est-il si propice aux rhumes, bronchites et angines, et comment s'en protéger ? Quelques informations et conseils judicieux…...

PUB

C'est une évidence, l'hiver est propice aux rhumes. Mais pourquoi ? L'explication est relativement simple. Si les virus se transmettent très facilement entre les personnes, toutes ne vont pas développer un rhume. Celles qui en seront atteintes sont les plus fragilisées. Et tout refroidissement fragilise. En effet, en provoquant une constriction des vaisseaux sanguins du nez, les défenses immunitaires de la muqueuse nasale diminuent, laissant la possibilité aux virus d'entrer. En bref, l'hiver agresse les muqueuses de nos voies aériennes supérieures, lesquelles deviennent moins efficaces dans leur rôle de barrière anti-virus.

Deux solutions s'imposent pour limiter la transmission des virus :

  • Ne pas rester calfeutré chez soi ! Même si à l'extérieur le risque de refroidissement augmente, les virus sont davantage dilués. Et surtout, l'intérieur d'un logement représente un véritable nid à virus. Ceux-ci sont confinés et aisément transmissibles entre tous ses habitants, par l'air et aussi par les surfaces. Il faut donc aérer régulièrement, au minimum une fois par jour. Ne pas surchauffer les pièces et humidifier l'air, car l'air sec agresse aussi les muqueuses nasales et rend plus sensibles aux agents infectieux.
  • Se laver les mains régulièrement ! Mais également, les essuyer avec une serviette propre et personnelle, utiliser des mouchoirs jetables à usage unique, ne pas partager les couverts, ni bien entendu les biberons et les tétines.

Quelques réflexes anti-froid

Inutile de répéter les conseils de base qui relève du bon sens (éviter les expositions prolongées au froid et au vent, les courants d'air, se couvrir chaudement à l'aide de plusieurs couches, dont la plus extérieure est imperméable, etc.).

En revanche, on oublie souvent (volontairement ou non) qu'en cas de grand froid, il faut éviter l'alcool, sous toutes ses formes, petit remontant, grog ou vin chaud. Contrairement à une idée recue, l'alcool ne renforce pas le système immunitaire mais inversement fragilise en congestionnant les voies aériennes et en diminuant l'évacuation des microbes. En cas de traitement médicamenteux, l'alcool peut favoriser la survenue d'effets secondaires.

La prise d'antibiotiques n'est pas automatique. En effet, comme la plupart des infections ORL (rhume, angine, bronchite, pharyngite, bronchiolite…) sont d'origine virale, ils sont le plus souvent inutiles.

Inutile de profiter du froid pour manger plus. Contrairement à une autre idée recue, l'organisme n'a pas besoin de calories en plus pour passer l'hiver. Le seul résultat sera une prise de poids, laquelle fatiguera davantage l'organisme.

Et enfin, il faut faire vérifier le bon fonctionnement des systèmes de chauffage, des chauffe-eaux et faire ramoner les cheminées par un professionnel qualifié, et s'assurer de l'efficacité de la ventilation des pièces. Ces conseils de base permettent de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone, un gaz mortel, qui fait de nombreuses victimes chaque année. Raison de plus pour aérer chaque jour, chaque pièce.

Initialement publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 13/12/2005 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/11/2016 - 15h25

Johnson C. & Eccles R., Family Practice, 22 (6) : 608-13, 2005, édition accélérée en ligne, 14 novembre 2005.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
kak38

Bonjour

Une cure d'oligo-élements peut être intéressante sur les mois d'octobre à décembre...pour renforcer son terrain.

J'ai à ce sujet réalisé une petite vidéo sur mon blog
http://ecole-du-bien-etre.net/comment-vous-soigner-naturellement-en-aut…

A bientôt

Karine

PUBLICITÉ
A lire aussi
Vrai / faux sur les maux de l'hiver Mis à jour le 30/11/2010 - 01h00

Rhume, grippe et bronchite, sont des grands classiques durant l'hiver. Il faut dire que le froid fragilise nos défenses et favorise le développement de certains virus hautement transmissibles.

Pourquoi est-on plus souvent malade en hiver ? Mis à jour le 18/12/2015 - 10h50

Vous l’avez évidemment remarqué, nous sommes plus souvent malades en hiver. Comment expliquer ce phénomène ? Sommes-nous vraiment plus fragiles ? Les microbes sont-ils plus nombreux, plus virulents lorsqu’il fait froid ? Le point sur cette question q...

Plus d'articles