PUBLICITÉ

Le psychologue scolaire : un interlocuteur privilégié

Publié par Psychonet Production le 24/09/2002 - 00h00
-A +A

Alerté par les professeurs ou les parents, le psychologue scolaire rencontre les enfants en situation d'échec et travaille à rétablir une communication indispensable à la stabilité psychologique de l'élève. Suzanne Guillard, psychologue scolaire, nous en dit plus sur cette profession.

PUB

Suzanne Guillard : quel est le rôle d'un psychologue scolaire ?Le psychologue scolaire a pour but de prévenir l'échec scolaire. De manière concrète, il s'occupe de toutes les difficultés, d'ordre communicationnel ou comportemental, rencontrées par un enfant dans le cadre de l'école. Pour effectuer son travail, il côtoiera aussi bien les professeurs que les parents et les élèves. Rattaché à plusieurs établissements, il s'occupe des enfants de la maternelle à la fin du primaire.

Comment travaillez-vous ?Sur demande de parents alertés par le comportement inhabituel de leur enfant ou sollicités par des enseignants suspicieux, nous rencontrons l'élève en difficulté. Le psychologue essaie ensuite de résoudre une crise souvent liée à une défaillance de communication. Les angoisses de l'enfant, liées à l'école, peuvent très vite disparaître, lorsqu'un tiers, autre que ses parents ou ses professeurs, le rassure. Cependant, lorsque l'enfant manifeste des troubles plus profonds, liés à des facteurs extérieurs à l'école, on conseillera une orientation thérapeutique, vers des psychologues spécialisés. Le plus important est de comprendre que le travail du psychologue scolaire ne peut se faire sans une implication et une collaboration totale des parents.

Quelles situations doivent alarmer les parents ? Sans dramatiser : toutes ! En effet, un enfant qui refuse de se lever le matin, qui manifeste une anxiété évidente avant d'aller à l'école ou encore un élève qui a tendance à se renfermer sur lui-même dans sa classe, sont autant de signes qui doivent inquiéter parents et enseignants. Cependant, le psychologue intervient dans des situations très diverses :

  • un enfant turbulent,
  • un enfant déficient,
  • un enfant présentant des troubles de la personnalité,
  • un enfant manifestant une réaction à un problème familial.
Les parents ne doivent pas perdre de vue que nous sommes disponibles sur simple demande auprès des établissements pour les aider. Il suffit souvent de quelques séances pour démêler une situation difficile. Nous sommes là pour écouter, comprendre, et notre place d'interlocuteur privilégié, extérieur et neutre, est souvent efficace.
Publié par Psychonet Production le 24/09/2002 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Votre enfant angoisse, comment réagir? Publié le 29/05/2012 - 15h44

Depuis sa naissance, l’enfant est régulièrement confronté à des sources d’inquiétude. Peur d'être abandonné, de décevoir…. En comprenant cette angoisse et en le rassurant, les parents peuvent aider l’enfant à traverser ces peurs.

Comment motiver son enfant pour l'école ? Publié le 01/09/2016 - 16h47

Chaque année, la rentrée des classes provoque son lot de contestations chez des enfants qui, décidément, ne veulent pas aller à l'école ! Pourquoi un tel refus de l'institution scolaire ? Quelques pistes de réponses avec Didier Pleux, psychologue cli...

Enfants précoces : un problème sous-estimé Mis à jour le 17/06/2003 - 00h00

L'enfant précoce n'est pas toujours synonyme de réussite sociale : échec scolaire, dépression révolte... Très souvent, la différence de maturation intellectuelle et affective, ainsi que le regard des autres, l'absence de suivi et d'une éducation adéq...

Plus d'articles