PUBLICITÉ

Les Psy sur le divan

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 02/03/2002 - 00h00
-A +A

La consultation chez le psy devra d'abord recevoir l'autorisation du médecin. Cette mesure de M. Aelvoet risque bien de réduire encore un peu plus le contenu des caisses de l'INAMI…

PUB

Décidément les réformes vont bon train dans le secteur des soins de santé. L'année 2001, dite de la Santé Mentale, vient à peine de se terminer que la Ministre Aelvoet a fait passer en Conseil des ministres un curieux projet de loi concernant la consultation chez un psychologue. Ce projet de loi définit en fait la psychologie clinique et octroie aux praticiens de cet art le statut de " psychologues cliniciens ". Jusque-là, personne n'y verrait rien à redire si ce projet de loi, encore à l'étude au Conseil d'Etat, ne soummettait en quelques sortes le psychologue au bon vouloir du médecin.

Douloureux diagnostic...

En effet, le projet de loi distingue les problèmes psychiques des troubles psychiques. Les premiers n'intéressent visiblement pas la Ministre qui les laisse volontiers aux psychologues cliniciens. En revanche, pour les troubles psychiques, ceux-ci devront avant tout être analysés par un médecin qui adressera le patient vers le psychologue. Il s'agit pour la Fédération belge des Psychologues d'une atteinte ni plus ni moins à leur autonomie de traitement et à la liberté du patient de choisir un thérapeute. De plus, le psychologue est maintenant soumis à la même règle que les kinés mais les patients ne bénéficient toujours pas du remboursement INAMI.Par ailleurs, si les médecins recoivent une formation en psychologie médicale, celle-ci est valable mais ne peut pas être comparée avec celle, très spécifique, recue par les psy au cours de leurs années d'étude. Or, le projet de loi octroie au médecin le pouvoir de renvoyer ou non le patient vers le psychologue ou de traiter lui-même le patient. On comprend la hargne des associations professionnelles de ce secteur. D'autant plus qu'en ces temps de crise, il n'y aura pas d'économie puisque toute visite chez le psychologue pour un trouble psychologique sera sous-tendue par une consultation chez le médecin, d'où des frais supplémentaires… Peut-être la Ministre devra-t-elle revoir sa copie… ?

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 02/03/2002 - 00h00 Fédération Belge des Psychologues : http//www.bfp-fbp.be
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Combien coûte une thérapie ? Mis à jour le 20/05/2003 - 00h00

Le prix d'une psychothérapie varie en fonction des qualifications du psychothérapeute, de son éventuelle renommée, ainsi que du type de psychothérapie. Une thérapie brève de type comportementaliste revient donc forcément moins cher que 5 ans de séanc...

Plus d'articles