Prothèses PIP en Belgique: où en sommes-nous?

Article créé le 23/12/2011 - 17h47 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/12/2011 - 17h47
-A +A

En France, les prothèses mammaires de la marque PIP vont toutes être retirées aux femmes qui les portent. Qu'en est-il chez nous?

PUB

Il y a des porteuses de prothèses PIP en Belgique

Les prothèses mammaires fabriquées par la société PIP (Poly Implant Protheses) font couler beaucoup d’encre dans les médias ces derniers jours. Le problème: le silicone utilisé pour les remplir n'était pas conforme aux règles sanitaires en vigueur, ce qui entraîne un risque plus élevé de rupture de la prothèse. En conséquence, ces prothèses ont été interdites au début de l'année 2010. Mais pour les centaines de milliers de femmes qui se sont faits poser ces implants, la question est "que faire maintenant?" On ne sait pas combien de Belges portent ce type de prothèses. Notre pays étant dans la liste de ceux où la société exportait, des femmes belges sont certainement concernées. Et s'il est possible que le retrait de toutes les prothèses mammaires PIP soit décidé en France, en Belgique une opération de si grande ampleur n’est pas à l’ordre du jour. Quelques éléments d'information utiles.

 

Le risque de cancer n'est pas avéré. Pour l'instant, les médecins n'ont qu'une suspicion que ces prothèses pourraient augmenter le risque de cancer du sein. Et toutes les autres prothèses du marché ne présentent bien entendu pas le même risque. Premier mot d'ordre, donc: pas d'affolement.

 

Les prothèses PIP sont à risque de rupture. Ceci est avéré, pour le coup. Et garder en place une prothèse mammaire qui est rompue est mauvais pour le sein: cela entraîne un risque d'inflammation. Donc si vous ressentez un problème avec votre prothèse – modification de la forme, inconfort, changement de texture etc., n'hésitez pas à consulter le chirurgien qui vous l'a posée. Vous pouvez aussi contacter la Société belge de Chirurgie Plastique, Esthétique et Reconstructrice pour signaler des problèmes, via l'adresse mail info@rbsps.org.

Billet initialement publié le 23/12/2011 - 17h47 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/12/2011 - 17h47
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Les prothèses mammaires en cinq questions Mis à jour le 09/02/2009 - 00h00

Les prothèses mammaires ne sont pas seulement une affaire d'envie de changer la taille de son sein. Avec l'augmentation du taux de survie après un cancer du sein, le nombre de femmes qui ont besoin de prothèses après une mammectomie augmente. Voici q...

Plus d'articles