PUBLICITÉ

Les prothèses mammaires en cinq questions

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/02/2009 - 00h00
-A +A

Les prothèses mammaires ne sont pas seulement une affaire d'envie de changer la taille de son sein. Avec l'augmentation du taux de survie après un cancer du sein, le nombre de femmes qui ont besoin de prothèses après une mammectomie augmente. Voici quelques informations pratiques qui peuvent aider nombre de femmes...

PUB

Qu'est-ce que c'est qu'une prothèse mammaire?


La prothèse mammaire est utilisée pour reconstruire ou rétablir la symétrie de la poitrine après l'ablation d'un sein. En plus de l'aspect esthétique, la prothèse peut aider à diminuer les douleurs d'épaules, à corriger les mauvaises postures, etc. Un implant ou prothèse mammaire est composé d'une enveloppe en élastomère de silicone solide remplie de sérum physiologique ou de gel de silicone. L'enveloppe peut être lisse, ou bien rugueuse pour diminuer le risque de formation de coque autour de l'implant.
L'implant peut être pré-rempli (le volume est alors fixé par le fabricant) ou gonflable. On appelle "expandeur" une prothèse qui est introduite vide puis, une fois positionnée, est gonflée progressivement par le chirurgien afin de distendre la peau jusqu'à obtenir le volume souhaité. Au bout de plusieurs semaines, l'expandeur est remplacé par une prothèse définitive.

Silicone ou sérum physiologique?


Actuellement en France, seuls le sérum physiologique et le gel de silicone (matériau non allergisant et inerte utilisé depuis 1950) sont autorisés. Les prothèses pré-remplies de gel de silicone ont été incriminées dans le déclenchement de maladies auto-immunes chez certaines personnes. Mais aujourd'hui, il n'existe aucune preuve scientifique attestant ce phénomène. C'est ainsi que les prothèses de gel de silicone sont à nouveau autorisées en France depuis janvier 2001.
Au final, aucun implant n'est meilleur qu'un autre dans la mesure où comme tout dispositif médical, ils sont soumis à des normes de fabrication très strictes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/02/2009 - 00h00 Guide pratique du cancer du sein, tome I, Paris et Région parisienne, Anne de Peyre et Pierre Hyppolite Senlis.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plus d'articles