PUBLICITÉ

Produits chimiques: nous devons nous protéger

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/12/2008 - 00h00
-A +A

Même en l'absence de preuves formelles, il y a aujourd'hui assez d'arguments pour appeler à la prudence. Les produits chimiques qui polluent notre environnement, comme les solvants ou les cosmétiques, ont des conséquences directes sur la fertilité et les malformations génitales. Il est donc important de limiter notre exposition.

PUB

Fertilité masculine en berne pour cause de pollution

C'est indéniable, la fertilité masculine a fortement baissé, et la pollution par les substances chimiques contribue largement à ce phénomène.
Selon l'Agence francaise de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), des anomalies du système reproducteur sont observées chez de nombreuses espèces et plus particulièrement dans les zones sévèrement polluées. Chez l'homme maintenant, "on a observé une diminution de la production de spermatozoïdes de 50% au cours des 50 dernières années, et dans la même période un doublement de l'incidence du cancer du testicule et de certaines malformations génitales". Ces phénomènes sont en partie liés à certaines substances chimiques (perturbateurs endocriniens ou Œstrogène-like, mimant les effets des hormones sexuelles féminines).

Limiter les expositions pendant la grossesse et la petite enfance

En raison de toutes ces nouvelles connaissances, il est conseillé de limiter les expositions aux produits chimiques pendant certaines périodes clés de la vie, à savoir la petite enfance et la grossesse. En effet, c'est durant le développement, et dès le stade fŒtus, que les expositions chimiques font le plus de dégâts sur la fertilité future.
Certaines substances chimiques, particulièrement les pesticides, les phtalates (utilisés dans les plastiques mous) et les parabens (dans les cosmétiques) étant soupconnés d'être reprotoxiques, il est conseillé de:
• Réduire au maximum l'usage des cosmétiques contenant des parabens (ils sont indiqués dans les ingrédients).
• Utiliser une crème anti-vergetures sans parabens.
• Recourir aux cosmétiques bio.
• Utiliser des produits ménagers verts ou écolabel.
• Peler les fruits et les légumes.
• Ne pas utiliser de parfums d'intérieur.
• Eviter les bombes insecticides.
• Eviter les travaux et la peinture.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 09/12/2008 - 00h00 Colloque du Ministère français de l'Ecologie, 25 novembre 2008. Communiqué de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), novembre 2008.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Plus d'articles