PUBLICITÉ

Premières recommandations contre la stérilité

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 20/12/2001 - 00h00
-A +A

La stérilité n'est pas forcément une fatalité. De nombreuses données permettent aujourd'hui de formuler des recommandations simples de premières intentions aux couples ayant des difficultés à concevoir un enfant.

PUB

Une fois la décision prise, tomber enceinte est rarement immédiat. Il faut souvent patienter de longs mois. En cas d'attente prolongée, le gynécologue est généralement amené en cours de consultations pour stérilité à poser nombre de questions sur les habitudes de vie du couple. En effet, le mode de vie joue un rôle très important dans le domaine de la conception et certaines habitudes, qui peuvent paraître complètement anodines, interfèrent facilement avec les possibilités procréatrices.

Dans ce contexte, des données épidémiologiques ont apporté des réponses claires et orienté les premiers conseils à donner aux couples en difficultés. Les facteurs les plus connus associés à une diminution de la fertilité sont chez la femme :· le tabagisme ;· la consommation d'alcool ;· l'excès de caféine ;· l'excès de poids ou, inversement, la carence pondérale

Ainsi, lorsque l'on souhaite concevoir un enfant, il faut s'y préparer et respecter quelques consignes comme arrêter de fumer, ne pas boire plus de 4 verres d'alcool par jour, consommer moins de 250g de caféine, soit limiter le café et les autres boissons caféinées, éviter les excès caloriques afin de maintenir un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 27kg/m². Celui-ci ne doit pas non plus être inférieur à 20kg/m², l'IMC traduisant cette fois-ci un sous-poids. Et enfin, pratiquer régulièrement une activité physique adaptée à votre mode de vie et à vos goûts. Ceci vous aidera également à stabiliser votre poids. Mais l'excès nuit en tout et la pratique trop intensive d'un sport peut aussi amener la femme à vivre des difficultés de conception.

Finalement, ces recommandations peuvent sembler élémentaires, car à la base d'une bonne hygiène de vie, encore faut-il les respecter !

Publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 20/12/2001 - 00h00 Barbieri, Am. J. Obstet. Gynecol., 185: 1168-1173, 2001. Winn, Am. J. Obstet. Gynecol., 185: 1204-1208, 2001.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Poids du bébé: tout se décide avant la grossesse Mis à jour le 30/10/2007 - 00h00

Le poids d'un bébé à la naissance est davantage lié à la corpulence de sa mère avant la grossesse qu'à sa prise de poids durant la grossesse. C'est la lecon d'une étude récente, et elle est importante: un gros bébé risque de souffrir d'un accouchemen...

La fertilité se médicalise toujours plus en Belgique Mis à jour le 12/02/2008 - 00h00

Un couple belge sur 6 demande une assistance médicale pour concevoir un enfant. Le chiffre est énorme, il représente une explosion des différentes pratiques de procréation assistée depuis quelques années. Pourtant, les meilleurs conseils pour augment...

Pour faire un bébé, évitez le stress ! Publié le 02/03/2002 - 00h00

Depuis des années, les spécialistes de la fécondité savent que le stress n’est pas bon pour les femmes qui souhaitent faire un bébé . Une nouvelle étude va plus loin dans notre compréhension du phénomène.

Vous désirez un enfant ? N'attendez pas trop ! Publié le 14/11/2014 - 12h51

Les couples qui souhaitent avoir un enfant ne doivent pas attendre trop longtemps, au risque de voir leur fertilité diminuer rapidement avec l'âge. Ensuite, si malgré les tentatives, bébé ne vient pas, là encore, il ne faut pas trop attendre pour con...

Plus d'articles