Pourquoi les hommes vont-ils voir des prostituées?

Mise à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 08/03/2011 - 14h35
-A +A

S'il y a tant de prostituées, c'est qu'il existe une demande de la part des hommes. Certains disent qu'ils payent une prostituée pour une prestation que leur femme refuse, la fellation, par exemple. En réalité, il s'agit d'une facon de ne pas accepter la responsabilité de leurs actes et de la reporter sur leur partenaire.

PUB

Pourquoi les hommes vont-ils voir des prostituées

Étonnamment, beaucoup d'hommes vont payer une prostituée pour une relation où ils recherchent de la tendresse bien plus que du sexe. C'est comme s'ils n'étaient pas capables d'établir naturellement une relation tendre avec une femme qu'ils connaissent.

D'autres hommes, n'ayant pas de relation amoureuse suivie, cherchent à se rassurer ou à prendre confiance en eux pour se prouver qu'ils sont capables de faire l'amour sans risquer d'être jugés comme des amants maladroits. La prostituée, elle, se fiche de cet aspect-là ! En la payant, on reste le maître !

Quand payer une prostituée est une solution d'attente

Les hommes célibataires qui ont des difficultés importantes à aborder et séduire une femme peuvent imaginer trouver une solution pour compenser leur frustration sexuelle en rémunérant une professionnelle. C'est alors souvent pour eux une solution d'attente, en espérant trouver une partenaire sexuelle et amoureuse. C'est parfois un piège, car si cette compensation leur convient, ils peuvent s'installer dans leur difficulté relationnelle plutôt que de chercher à la surmonter.

De nombreux hommes encore ont un comportement clivé: j'ai des relations avec une femme respectable d'un côté (mon épouse) et avec une prostituée de l'autre. L'explication est qu'ils ont souvent du mal à concilier l'idée d'une femme qui serait à la fois mère de leurs enfants et qui s'adonnerait à des pratiques sexuelles très excitantes. Il leur est difficile de voir chez une même femme, la mère et la maîtresse. C'est certainement dû à une éducation présentant le sexe comme quelque chose de néfaste, caché, et non de beau et naturel. On peut espérer que cela va changer. Il y a 50 ans, plus d'un tiers des hommes vivaient leur premier rapport sexuel avec une prostituée. Actuellement, ce n'est quasiment plus le cas. Grâce aux garcons d'aujourd'hui, n'ayant pas vécu cette expérience et éduqués dans l'idée d'une sexualité plus saine, la tendance évoluera peut-être vers une diminution de la prostitution….

Initialement publié par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 08/06/2004 - 00h00 et mis à jour par Dr Catherine Solano, médecin sexologue, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 08/03/2011 - 14h35
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
lebaron

j'ai 54 ans, je vieillit tout doucement et lentement, ce que je ne supporte pas car dans ma tête je suis comme à 25/30 ans. donc à 54 ans je ne risque pas de rencontrer une femme de 25 ans de moins. le fait de rencontrer des prostituées nous permet d'avoir le choix en achetant une prestation et pour ma part de me sentir encore jeune.

pouyghhgjhjj

Moi je vais voir les prostituées parce que je suis dans la catégorie des isolés affectifs! Quand tu es timide et que tu n'oses plus adresser la parole à qui que ce soit, on fini par aller voir des professionnelles du sexe. Mais il est vrai que payer pour baiser sans l'aspect sentimental
amoureux ce n'est pas vraiment terrible il faut le reconnaître! Mais au-delà il y a aussi l'aspect de profiter
de personnes en détresse, mais moi même je souffre
de mon désert sentimental! ET il est hors de question d'adresser ou draguer une fille pour satisfaire son égo!
Je paye et je suis désolé de cela pour moi-même...

crokey

Je suis dans le même cas que pouyghhgjhjj, personnellement.
Les filles et les femmes dans la vie de tout les jours, sont trop exigeantes, trop volages, et je n'ai jamais été bon à la drague, et pour le peu que j'ai eu une petite amie, il paraît que je suis d'un ennui mortel et que je suis bourré de défauts impossibles à corriger. Plus j'essaye de trouver l'amour, plus je suis désespéré des femmes et des filles. Donc je préfère me tourner vers les services d'une prostituée. Pourtant, je confirme comme le disait pouyghhgjhjj, c'est difficile de faire l'amour à une femme sans l'aimer. C'est justement le cas avec une prostituée, on couche avec, mais on ne l'aime pas spécialement. Du moins, même si elle nous plaît physiquement, on ne sait rien d'elle et on sait de part son travail, qu'on a rien à espérer d'elle. Donc ça reste frustrant quand on est sentimental comme moi, mais au moins on peut palier au manque sexuel. Le manque affectif, on verra bien si le temps me permet par la suite de trouver une vraie copine qui ne me lâchera jamais. Marre des ruptures, qui sont pour moi très très difficiles à surmonter. Quand je me fais larguer, j'ai des angoisses pendant quelques semaines voir quelques mois, en repensant à la fille qui m'a jeté. Donc oui les filles ont souvent été cruelles avec moi, donc les prostituées peuvent combler une partie de mon manque. Voilà pourquoi.
Je ne sais pas si c'est le cas de tout les clients, je pense que chacun a sa raison, mais voici la mienne que j'ai cité plus haut.

PUB
A lire aussi
Le plaisir a besoin de temps Mis à jour le 21/12/2004 - 00h00

Les hommes et les femmes ne vivent pas dans le même temps sexuel. Les hommes ont tendance à vivre un désir pulsionnel, une excitation rapide et une décharge orgasmique tout aussi rapide. Les femmes, elles, ont besoin d'un temps d'approche, de prélimi...

La sexualité des adultes, vue par les chiffres Mis à jour le 13/05/2003 - 00h00

Les statistiques sur la sexualité nous réservent toujours des surprises. On est persuadé que certaines pratiques sont monnaie courante, chez les autres, et que s'y conformer conditionne la qualité d'un(e) amant(e). Il n'en est rien ! Car il s'agit bi...

Parlez-moi d'amour ... Mis à jour le 15/02/2005 - 00h00

La facon dont nous parlons de sexe et des problèmes sexuels a changé du tout au tout ces quinze dernières années. Il est dès lors important de comprendre non seulement la définition que donne le dictionnaire de ces termes, mais aussi le contexte émot...

Plus d'articles