PUBLICITÉ

Pneumocoque: la prévention passe par la vaccination

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/02/2013 - 11h04
-A +A

Chaque année, à l'échelle de la planète, plus d'un million d'enfants meurent d'une infection due à des pneumocoques.

En Belgique, le pneumocoque est la première cause de méningite bactérienne chez les enfants de moins de 5 ans. Un nouveau vaccin, efficace dès l'âge de 2 mois, permet désormais d'en réduire significativement l'incidence.

PUB

Infection par les pnemocoques: une affection potentiellement mortelle

Chaque année, un enfant de moins de 2 ans sur 1.000 est admis à l'hôpital suite à une infection pneumococcique.

Pourtant, si beaucoup de parents savent que le pneumocoque S. pneumoniae peut être responsable d'otites aiguës ou de sinusites, la plupart ignorent que cette bactérie peut provoquer des affections potentiellement mortelles comme la méningite (inflammation des méninges), la pneumonie (infection des poumons), la bactériémie et la septicémie (infections du sang) chez les enfants de moins de 5 ans. La mortalité est de 2,3%.

En effet, l'immaturité de leur système immunitaire augmente chez les jeunes enfants le risque de présenter une infection pneumococcique invasive.

Il est dès lors important d'être vigilant car 11% des enfants atteints de méningite à pneumocoque décèdent, 1 sur 4 gardera des séquelles neurologiques lourdes et invalidantes (paralysie, retard mental, épilepsie, dyslexie, …), 1 sur 3 souffrira de surdité (le pneumocoque est la première cause de surdité acquise chez l'enfant).

 

Antibiotiques et souches résistantes de pneumocoques

Le traitement des infections pneumococciques invasives repose sur l'administration d'antibiotiques par voie intraveineuse. Cependant, comme de nouvelles souches de la bactérie résistantes à certains antibiotiques sont apparues ces vingt dernières années, la solution consiste à prévenir le plus possible les infections pneumococciques par le biais de la vaccination.

 

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 14/12/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/02/2013 - 11h04

Communiqué de presse "Le pneumocoque, le danger, c'est l'ignorer", Société belge de pédiatrie, 29 novembre 2004.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Les crèches, vecteurs de méningites Mis à jour le 28/01/2003 - 00h00

Pour la première fois, une étude démontre le rôle des crèches dans la propagation directe des pneumocoques, bactéries responsables de méningite et de septicémies à pneumocoques. Les enfants fréquentant les crèches transmettent ces bactéries à leurs p...

Plus d'articles