PUBLICITÉ

Péridurale : tu n'enfanteras plus dans la douleur !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/02/2014 - 14h00
-A +A

"Alors, tu veux / tu as eu la péridurale ?" Cette question est encore posée à toutes les mamans et futures mamans.

Pourquoi la péridurale, connue depuis plus de 100 ans, continue-t-elle à passionner ?

Risques, bénéfices et mythes cachés de la péridurale, faisons le tour de la question.

PUB

La péridurale, c'est quoi ?

La "péri", c'est le petit nom de l'analgésie obstétricale par péridurale.
Elle consiste à injecter dans la colonne vertébrale de la femme qui accouche un anesthésique local qui va se propager vers le bas de la colonne. Ainsi les nerfs qui assurent normalement le transport des signaux de la douleur concernant tout le bas du corps (jambes, bassin) sont endormis. Conséquence : plus de douleurs liées à l'accouchement.

La péridurale est-elle dangereuse ?

D'une manière générale, elle est très sûre - beaucoup  plus sûre d'ailleurs que l'accouchement lui-même. Il est vrai que des effets secondaires gravissimes pour la mère sont possibles (ils vont jusqu'à la paralysie), mais ils sont extrêmement rares. la grande majorité des autres effets négatifs sont minimes (nausée, maux de tête parfois, etc.) Quant aux conséquences sur le foetus (bébé "endormi", difficultés pour mettre en route l'allaitement), elles n'ont jamais été prouvées.

En outre, la péridurale a des effets positifs qui vont au-delà de la suppression de la douleur. Elle simplifie notamment le travail des équipes médicales si un geste chirurgical (césarienne, ablation du placenta) s'avère nécessaire en cours d'accouchement. En effet, pour mettre en place une péridurale, il faut convoquer un anesthésiste, et poser un cathéter dans la colonne, ce qui est un geste assez délicat. Mais une fois que celui-ci est en place, il suffit d'augmenter les doses pour que la patiente puisse être opérée. Dans un contexte où la chirurgie est souvent urgente, on gagne donc un temps précieux.

Les péridurales pratiquées aujourd'hui

Il faut en outre signaler que toutes les péridurales ne sont pas équivalentes. Certaines endorment complètement le bas du corps (la mère ne peut plus marcher), d'autres sont plus légères - il est ainsi possible de maintenir des sensations dans le bassin, ce qui permet à la mère de suivre la progression du bébé au moment de l'expulsion.

Voici les différentes formes de péridurale qui sont le plus souvent pratiquées aujourd'hui :

  • La péridurale légère.
    La parturiente ne souffre plus mais elle bouge les jambes, ressent les contractions sans douleur, suit la descente de son enfant au moment de l'expulsion.
  • La péridurale avec pompe PCEA (Patient Controlled Epidural Anesthesia).
    La patiente contrôle elle-même l'analgésie péridurale à l'aide d'une pompe sophistiquée qui lui administre, à sa demande, de faibles doses d'anesthésiques locaux, programmées par l'anesthésiste.
  • La péridurale combinée.
    Elle associe une " rachi " et une péridurale. A dilatation du col élevée, la rachianesthésie (injection de l'anesthésique dans le liquide céphalorachidien) permet de supprimer la douleur de l'accouchement dans les 2 minutes, la péridurale prenant le relais avec une pompe PCEA.
  • La péridurale ambulatoire (ou déambulatoire).
    Elle se caractérise par l'absence de paralysie transitoire et la faculté maximale de marcher.
    L'analgésie est vraiment minimale.
    Lors de l'accouchement, les sensations peuvent être plus importantes, et même légèrement gênantes lors de l'expulsion.

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 27/01/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 03/02/2014 - 14h00

Jones, L. et al., Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 3. Art. No.: CD009234. DOI: 10.1002/14651858.CD009234.pub2

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Accoucher sous péridurale : informations à connaître Publié le 10/03/2014 - 15h56

La péridurale, tout le monde connaît : c’est un piqûre faite au cours de l’accouchement pour que la mère ne souffre pas trop. Mais en quoi consiste une péridurale exactement ? Pourquoi est-elle si souvent utilisée ? Et quelles sont les différentes op...

Contrôler la douleur à l'accouchement Mis à jour le 10/12/2002 - 00h00

Depuis de nombreuses années, les femmes peuvent accoucher en souffrant moins, voire en ne souffrant plus du tout. Cependant, la péridurale, même si elle existe depuis 100 ans ( !), pose toujours questions.

Accouchement dans l'eau: pour qui, pourquoi? Mis à jour le 20/12/2010 - 01h00

Certaines futures mamans, qui désirent renouer avec un accouchement moins médicalisé, optent aujourd'hui pour l' accouchement dans l'eau . Un accouchement sans péridurale, mais dont la douleur est atténuée par les vertus du milieu aquatique.

Plus d'articles